Interview Bilos

Interview Bilos - 511

Bilos est un writer grec au style trés particulier, dans la même veine que ce que peuvent produire Djob et ses acolytes. Le magazine en ligne Point of Vandals a réalisé une interview de cet artiste atypique.

« Avant de commencer à peindre, je prenais en photos absolument tous les graffitis que je pouvais voir dans la rue pour essayer de les refaire chez moi sur papier. J'ai évidemment changé de noms de nombreuses fois, Toro, Res, Esko entre autres. J'ai peint mon premier mur en 2001 avec des copains d'école (Ezor et Deks). On a essayé de refaire un graff de Mare139 qu'on a trouvé sur le site Artcrimes »

« La scène européenne est très forte. Même si tout a débuté aux États-Unis, je suis bien plus attiré par la scène qui se développe en Russie, en République Tchèque, en Ukraine, en Bulgarie et dans les pays scandinaves. Internet joue un rôle important dans l'uniformisation des styles mais il y a toujours des writers qui sortent du lot. »

« Je pourrais peindre des pièces freestyle pour toujours. L'improvisation est importante dans la rue, que ce soit pour un throw up ou une pièce élaborée. Je peins parce que ça me relaxe. Je veux que ce soit facile. Après tout, il s'agit de se sentir bien, non ? »

L'intégralité de l'interview est à lire en anglais ici.

7 commentaires

  1. papa le

    Merci.

  2. Maman le

    Trop nul
    C’est quoi c’est conneries!
    Vas mouiller le maillot, le dessin est la suite logique du support…
    Dans « l’action » de nouvelles formes se dessinent, plus simple EST PLUS UTILES.
    On dirait du copier coller d’un peut tout, et de vraiment rien en même temps!
    Génération gooooooooogle.
    Tu ferais mieux de faire des pages de tag bien bourré à la 8,6 t’as vu!
    C’est finalement tellement triste! le mec dit s’inspirer de Mare 139 et des premières heures de NY’s pour nous sortir une peinture dans la veranda de sa copine bourgeoise à Nogent-Sur-Marne.
    Finalement je préfère les docu sur les fonds marrins, au moins les molusques il étaient la bien avant NY.

  3. Maman n’a rien compris, cela ne m’étonnes pas que tu te reconnaisse dans les mollusques.

  4. papa le

    Maman s’énerve mais elle à un peu raison quand-même : ça ressemble beaucoup aux gars cités dans le post (dons les trucs ressemblent eux-mêmes beaucoup à d’autres faits avant eux) et il y a fort à parier que le gars faisait des trucs très traditionnels jusqu’à il n’y a pas si longtemps.

    Mais j’aime bien ce genre de graff. Il gère plutôt bien les volumes et (comme ceux auxquels son style le rattache) les couleurs, il y a une certaine tension malgré la base rectangulaire omniprésente. Ça change du modèle traditionnel et c’est une bonne chose, même quand on arrive un peu après la bataille. Plus qu’à voir si ça va s’essouffler et se répéter.

  5. Bonjour Jean Claude
    Rien compris à quoi?
    Je voulais dire que je trouve cela triste que qu’elqun qui peigne ainsi en disant s’inspirer des premières heures glorieuses NY’s ne s’exprime que « dans son garage » !!!
    Oui le dessin et l’innovation c’est IMPORTANT, TRES IMPORTANT!
    MAIS IL Y A UN MAIS!
    Analysons ce dessin s’il vous plait! Analysons le pourquoi de ces lettrages tres ronds et sans contour.
    L’école du Nord ? La Finlande des 90’s, la Suède, Le Danemark ???
    Je crois que les chose vont trop vite avec le INTERNET tsé!
    En fait j’ai l’impression que ce gars ne connait rien à rien, juste un nerd de plus qui à la free wifi chez son papa qui lui offre un super appareil Olga à la con à Noël !
    Il est tres certainement sympa ce type, c’est pas la question en fait.
    La question c’est EST CE QU’IL VIT VRAIMENT en se faisant croire qu’il est « la new new new new new school » de la banlieue de cllérmont férand !!!
    Du coup si j’avais son mail je lui enverrai bien quelque liens des TUF des SAK des VIM des MSN et des CDC.
    Juste histoire de lui dire qu’il y a encore du taf… beaucoup de taf avant de peut être réussir à être en accord avec le passé et l’histoire tout en étant innovant.
    Voila Jean Claude
    Bon Noël à toi
    il y aura pour toi sous le sapin un super pack Alac pour faire des super graph vintage pré maché / pré digéré qui seront deja sur le INTERNET avant même que tu les dessinent

    • Salut Maman,

      1. Il s’inspire du graffiti Ny des années 80, comme tout le monde je dirais, étant donné que le mouvement graffiti a une histoire assez courte (40 ans ). Sauf, je pense qu’il a digéré tout ce qu’il a pu voir, crée son propre style ( je serais curieux que tu nous montres une pièce qui ressemble à ce qu’il fait). Je serais ravi de découvrir de nouvelles pièces.

      Si tu aimes les règles, les carcans, pense que le graffiti c’est avant tout des règles et pas un esprit de liberté, forcément on aimerait pas les mêmes choses. Ce qui me déplait dans le graffiti est la routine que les gens se créent, qu’ils reproduisent perpétuellement la même pièce. Ils sont dans la performance, pas dans la recherche de nouvelles saveurs. En 2013, il y a peut être autre chose à faire que développer des styles années 80. Mais, libre à chacun de faire ce qui lui plait.

      2..  » dans son garage » , peindre dans les friches est ce négligeable ? Qui te dit qu’il ne fait pas du graff ailleurs.
      Le graffiti ne peut pas se résumer seulement à salir (trop de pièces, selon moi, sur trains ou vf 60 % sont dénuées du moindre intérêt car faite par des gens qui ne recherchent que la dégradation, ils ne s’adressent qu’a leur propre égo et pas au public éventuel. Les superbes graff qui pouvait y avoir à Nyc dans les années 70/80 est une époque révolue. Il suffit de regarder les vidéos actuels de graff sur train pour s’apercevoir que trop peu de writers développent un style (quelques crews scandinaves, allemands ou de l’europe de l’est) quant une majorité ne recherche que la performance et pas la qualité.
      Ce n’est que mon point de vue.

      3. « la new new new new new school » Enfin, le mec ne prétend à un aucun status. Il est libre dans un mouvement qu’il a du mal à s’affranchir des codes qui n’existent pas en réalité car un mouvement artisco/revendicatif n’a pas de règles pas définition.

      Bon week end.

      Cordialement.

  6. Capdorigine le

    Maman 140 ta référence aux Alac me touche droit au coeur, je t’en prie contacte-moi. Tu as raison sur toute la ligne, c’est l’éternelle application de recette, le mec fait juste un pot-pourri de tout c’qui traîne en c’moment.