Paris 90s: When we were Silver Kingz

Capdorigine s'est entretenu avec Diadem et Evok, deux membres fondateurs du crew SK (Resa, Deviz , Fleo, 1deas, Aspé, Seat, Skizo, Atom2, Bdb, Form, Spiral, Noise, Doen, Nepso (R.I.P.), Markus (R.I.P.)) très actif dans les années 90 dans les rues, dans les tunnels du métro, sur les toits de Paris ainsi que le long des voies et sur les trains de banlieue.

En voici quelques extraits :

« À la base SK voulait dire Serial Killaz. À l'époque on était à peu près les seuls avec les KCA a faire des chromes dans la rue, c'était peut-être un peu prétentieux aux yeux des autres groupes mais il fallait bien un nom qui pète et plus cohérent avec notre activité chromatique[…] le chrome est la base du vandale, plus jeune je voyais des blocks de Bando, Shoe… Plus tard Shest, Reno, Nise. C'est vraiment ce qui m'a attiré dans ce milieu et ce qui me faisait le kiffer. Aujourd'hui encore je m'extasie plus sur un chrome même d'un graffeur que je n'aime pas avec des lettrages asymétriques, un contour qui coule, que sur une couleur nette et sans bavures. Le chrome reste la manière la plus efficace de se faire connaitre lisiblement aux yeux des passants et des autres graffeurs. »

« Quand j'étais jeune, je me disais que la vie c'était le graffiti, que les gens ne savaient pas ce qu'on pouvait ressentir, que je peindrai jusqu'à 70 ans. Et puis, tu commences à bosser, les responsabilités de la vie, le temps, etc. J'ai pas arrêté pour autre chose que ça : des responsabilités. Vivre du graffiti n'a jamais été mon but non plus comme certains qui continuent et essaient de vivre de ça. Quand je dis arrêter, c'est ne plus maintenir un rythme, ne plus être dans la course. Il y a un manque, c'est certain. Mais on compense avec d'autres choses. Et tu as toujours un œil ouvert quand tu es sur le terrain. J'ai pris autant de plaisir avec mes dernières peintures, que j'ai d'ailleurs faites en solo pour la plupart (murs à Berlin, PC à Paris, rails…), même si le rythme était d'une peinture par an. »

L'interview est à lire dans son intégralité ici.

When we were Silver Kingz est une page Facebook régulièrement mise à jour, consacrée au crew SK.

Un commentaire

  1. keke le

    La place de Clichy à la belle époque!