Panic in Detroit 2012

La situation économique et sociale à Detroit ne s'arrange pas, une ambiance de fin du monde y règne. Les habitants désertent cette ville comme les rats quittent le navire avant le naufrage. La municipalité semble même abandonner certains des 20 quartiers les moins peuplés en ne rétablissant pas l'éclairage public (40 % de l'éclairage public est hors de service), ce qui renforce le sentiment d'insécurité accompagné d'une recrudescence de violence liée à la prolifération des gangs.

Triste tableau quelque peu égayé par le graffiti qui trouve toute sa place dans cet environnement. Certains writers n'hésitent pas à venir de New York (Hims, Ces, Knows, Yes2) d'Allemagne (Flying Förtress) ou d'Australie (Dmote) pour (re)vivre la faillite de New York des années 80 à grands coups de burners et de throw ups.

Une centaine de photos pour se faire une idée de la situation :

Sources : Revok, The German Friday, Excuse My Sarcasm, 12oz, Dmote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>