Street Art: Défense d'afficher

France Télévisions présente Défense d'afficher, ce que le street art raconte du monde, un webdocumentaire interactif mettant en scène 8 artistes internationaux, 8 villes et 8 réalisateurs.

« C'est parce que nous aimons marcher dans la ville et découvrir où le street art nous conduit, qu'est née l'histoire de ce webdocumentaire. Chercher du street art est une manière de sortir des sentiers battus, une autre façon de capter l'énergie d'une ville… Et sa réalité. »

En arrivant sur le site Défense d'afficher, l'internaute est plongé dans les rues d'une ville qu'il ne connaît pas. Au gré d'un parcours aléatoire, il accède à 8 documentaires d'environ 7 minutes chacun, tournés dans les rues de New York, Paris, Bogota, São Paulo, Turku, Athènes, Nairobi et Singapour. Autant de films pour décrypter ce qui préoccupe les street artistes aujourd'hui : la place de l'homme dans la ville pour Alexandre Orion, le matraquage publicitaire chez Ludo ou encore, la crise grecque avec Bleeps. Autant de regards de jeunes réalisateurs venus du monde entier. Pour compléter le propos des films : contenus additionnels, textes, cartes avec œuvres géolocalisées et liens. Au total, c'est plus d'une heure de contenus qui est proposée. En bonus pour ceux qui auront regardé tous les films, un économiseur d'écran composé de huit œuvres inédites réalisées par les artistes du webdoc.

Les 8 artistes sont : Bleeps (Grèce), Bastardilla (Colombie), Meres (États-Unis), Bankslave (Kenya), Ludo (France), Alexandre Orion (Brésil), Traseone (Singapour), Pallo (Finlande)

On retiendra particulièrement la prestation et le discours d'Alexandre Orion dans les rues de São Paulo accompagnée en bonus d'une interview d'un pixador Djan Ivson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>