La bataille de Poitiers

« Poitiers, place d'Armes, le 10 octobre 2009, 16 h 30. Des manifestants de différents horizons se sont rassemblés pour protester contre un transfert de prisonniers dans une nouvelle maison d'arrêt, à Vivonne (Vienne), à l'appel d'un collectif anticarcéral. Le cortège, d'environ 150 personnes, s'élance. Les policiers attendaient moins de 100 personnes. Plusieurs individus sont masqués, pour échapper aux caméras de surveillance ou aux appareils photos, et protégés des flash-balls par des bâches. Autonomes, militants qui se sont rencontrés lors de luttes, difficile de dire qui ils sont dans la mesure où ils refusent souvent les étiquettes et ne s'expriment pratiquement jamais dans les médias. Ils se retrouvent au sein de petits groupes affinitaires bien cloisonnés et se réunissent occasionnellement. En remontant vers le centre-ville, des projectiles volent, fumigènes et pétards sont allumés. Les tags fleurissent. Quelques vitrines sont dégradées. Banques, assurances, médias sont des cibles symboliques. »

Libération, le 19/10/09

Surprise, voici la photo choisie par Libé pour illustrer leur article; la légende indique « Après les violences du 10 Octobre à Poitiers, la police a récolté les vêtements et accessoires des émeutiers »… Rassurez-vous, All City ne prévoit pas la commercialisation d'un « black block pack » de si tôt !

L'article complet est disponible ici.

Les commentaires sont fermés.