Crazy body painting

On connait le body painting mêlant généralement graffiti réalisés au Posca et filles nues. La version masculine est un peu plus trash, les conditions à remplir sont multiples : organiser une soirée plus qu'arrosée, attendre qu'un convive s'endorme abruti par l'alcool, se munir d'un marqueur indélébile (le posca est ici inutile) et laisser libre cours à son imagination. Les artistes les plus malins ou les plus vicieux (au choix) se contenteront du visage de la victime. Au réveil, il y a des chances qu'elle ne se rende pas compte du tour qu'on lui a joué et qu'elle rentre chez elle affublée d'une magnifique moustache d'Hitler, par exemple.

Source : Vlok

5 commentaires

  1. voyageur le

    hahahahahaha mortel celui avec les rastas !!! des barres hahahahaha!!!

  2. Les Américains ont une culture de la blague étudiante assez différente de la notre, en Europe, si quelqu’un finit avec un fruit dans le fondement au terme d’une soirée c’est une rixte qui éclate.

  3. yo le

    En Amérique, des jeunes pétent les plombs et tirent sur tous ce qui bouge dans leur université après ce genre de  » blague étudiante « , donc autant ce foutre tout de suite sur la gueule….