Interview Egs CDC WMD

Egs est un des piliers du graffiti actuel en Europe. Il suffit de regarder le graff ci-dessus peint en 1994 pour voir combien il était en avance. Il réalise aussi de nombreux travaux sur papier autour de ses trois lettres. Parmi son travail en galerie, l'expo collective WMD est à l'image de son crew, internationale.


Velvet Liga l'a interviewé, on a traduit :

Salut Egs, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Je suis tombé amoureux du graffiti dans les années 80 à Helsinki et je peins depuis ce jour-là.

Est-ce que tu penses que venir d'Helsinki explique ton style ? Penses-tu avoir développé une école scandinave du graffiti ?
Je ne pense pas que tu aies besoin d être d'Helsinki pour comprendre mon style. Le graffiti scandinave a eu une grande influence sur l'Europe. Je pense que mes plus anciens graffs sont de style scandinave. De nos jours, le style ne dépend plus de son origine géographique et c'est un petit peu dommage, tout est devenu global.

Jusqu'où va la folie dans ton travail ? On a l'impression que tes graffs sont plus calculés qu'ils n'y paraissent.
Je ne suis pas du tout fou et je ne pense pas que mon travail le soit plus. Mon travail est souvent spontané mais j'ai toujours une idée en tête de ce que je veux faire. J'essaie toujours de jouer avec le support et l'environnement de ma pièce. Mes pièces s'inscrivent dans le paysage ou s'en détachent.

Peux-tu nous dire quel univers t'influence ? Style Heavy-metal, aérographe…?
Je suis toujours à la recherche de nouveaux styles et de folklore liés au graffiti dans le monde. Il y a eu tellement de styles différents et d'influences. En juxtaposant différentes influences et ma touche personnelle, j'essaie de créer des choses originales. De cette manière je ramène à la vie des styles passés. C'est une sorte d'hommage au folklore du graffiti. Je suis aussi influencé par l'art contemporain, les vieilles affiches, la typographie…

Parlons un peu de ton travail sur papier, pourquoi travailler uniquement en noir et blanc en sérigraphie et à l'encre ?
Les meilleures pièces sont souvent en chrome et noir qui sont mes couleurs préférées. Avec mon travail sur papier, j'essaie d'atteindre une audience plus large qu'avec mes graffs. Les gens préfèrent généralement la couleur, ils ne perçoivent pas la beauté du lettrage. Quand je travaille su papier, j'utilise uniquement du noir et blanc pour que les gens se concentrent sur l'abstraction de mes lettres. J'essaie d'écrire de petites histoires avec mes trois lettres.

Pour être honnête, ton travail sur papier nous a beaucoup aidé à comprendre ton graffiti (enfin c'est  ce qu'on croit), pour apprécier les formes que tu synthétises en noir et blanc. Est-ce ton objectif ou simplement une recherche dans un domaine totalement différent ?
Je pense que mon graffiti et mon travail sur papier s'influencent l'un l'autre. j'essaie souvent des phases de mes graffs dans mes dessins et vice versa.

Est-ce que ton travail d'atelier se vend bien ?
J'ai fait quelques expos en solo et d'autres en groupe. Mon travail se vend bien, mais je ne peux pas dire que c'est un succès commercial.

Passons à autre chose, parlons de tes voyages en Espagne. Quelles sont tes impressions et tes expériences ?
Je viens souvent en Espagne pour peindre dans différentes villes : Barcelone, Madrid, Valence, Elche, Alicante, Cordoba, Séville, grenade et Malaga. J'aime beaucoup l'Espagne, je pense que la culture graffiti y est très riche en histoire et en styles. J'ai de bons amis en Espagne.

Pour conclure, il semble que les crews sont très importants pour toi. Qu'en penses-tu ? Comment s'est déroulée l'expo WMD ?
Depuis 20 ans que je peins j'ai souvent été invité à rejoindre des crews. Pour moi ce qui est important c'est d'avoir des amis. L'expo WMD était vraiment intéressante, spécialement le vernissage et je pense qu'on a réussi à montrer la pluralité des styles des membres du crew.

Pour en savoir plus sur le catalogue cliquez ici.

Un commentaire

  1. talbi le

    Application que j’ai développé qui génère des formes aléatoires infinies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>