Cony & Saeio – Inter fæces et urinam nascimur

En 2012, Cony & Saeio (R.I.P.) éclataient les rues de la capitale avec leurs pulvérisateurs remplis d'encre de Chine. Dans cette vidéo intitulée Inter fæces et urinam nascimur (nous naissons entre la merde et l'urine) réalisée par Dirty Handz Prod, les 2 acolytes commentent avec humour leur prestation… dégoulinante.

53 commentaires

  1. AllezSoisSympaMontreUnSein le

    J’ai toujours l’impression que Cony est accompagné, bizarre j’ai dit bizarre moi ? Bien sûr que je dénonce le vol de stèle dont il se vant sur son site, je conçois que le HLM le fait fantsamer mais la question que je me pose c’est si le writing n’est pas mort à cause de l’ignorant style qui est contemporain de la première vraie vague de tagueurs issus des beaux arts et qui a logiquement donné naissance au Street-art dont nous avons ici encore de beaux exemples… La question n’est pas tant celle du clivage mais des enjeux dont le mouvement a été amputé et c’est en ça qu’il périclite jusqu’à aujourd’hui pour faire la part belle non plus aux vandales mais aux fresquistes qui vont dans le même sens du beau pour la vente.

    • AllezSoisSympaMontreUnSein le

      Je crois que la différence entre eux et nous c’est que les tagueurs travaillent dans la rue quand pour eux c’est une récréation de leurs sessions en atelier souvent pour remplir leur fanzines sous des couverts fallacieux du genre libérer le graffiti de ses carcans, mais quel intérêt quand tu as à côté la liberté de tout faire et que tu ne le fais pas pour ceux qui y sont enfermés avant de trouver, en fonction des opportunités qui s’échappent, une porte de sortie ?!? Dans mon imaginaire tout le monde serait concerné par l’empathie et donc c’est le genre de gars qui pourraient faire des passerelles pour les autres, mais pas que les artistes justement, les vrais autres et que c’est en ça que je suis obligé de faire du tabassage ici. Rien de personnel toujours juste pas dans le même monde que les illustrateurs de rue parce que ça ne suffira jamais si ça n’est pas engagé.

      • davidgeurta le

        Je pense qu il te faut arrêter la branlette mentale

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          C’est la différence entre la recherche et l’expérimentation, je pense moi au contraire que tu devrais faire de même pour chercher le sens et tu comprendre peut-être qu’il n’y a qu’un seul chemin et qu’il passe par sortir enfin de la grotte donc de la clairière.

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          C’est plutôt une autodéfense intellectuelle, tu préférerais peut-être que je les repasse mais je pense que la réflexion est au service de tous tandis que l’opprobre au service de ton Ego; choisis le chemin le plus difficile et tu seras toujours récompensé c’est la base et si ça ne te parle pas c’est peut-être parce que t’es pas concerné mais ton inconscient semble penser le contraire 😉

    • Boursaint le

      Si ça te fais plaisir de chercher la cause de ta non-affection pour Cony sur la place publique OK mec. Mais replante donc tes salades sur l’ignorant style et les vague de tagueurs des beaux arts.

      T’a l’air de d’être suffisamment renseigné sur Cony pour savoir que quand le mec fait de l’art il le fait a la manière qu’on a du lui enseigné à l’école. C’est à dire de l’art contemporain destiné au marché dans lequel il évolue, pas du street art. Les textes que tu peux trouver sur son site sont plus intéressants et poussent plus à la réflexion que tes pâtés de lignes informes qui mettent en évidence ton intérêt pour la street crédibilité.

      En parlant de street crédibilité et d’ignorant style pourquoi te focaliser sur des tagueurs/etudiants en art, pourquoi tu ne nous parle pas de RAP et de FUZI par exemple ? Ils étaient là avant la génération des PAL.

      Parce qu’ils sont plus caillera ils échappent à ton regard dénonciateur ?
      On peut faire des expos/tatouage et du graffiti sans niquer le « mouvement » mais si on a fait les beaux arts et qu’on fait des wholecar ont est à l’origine du street art ?

      Faut arrêter le pseudo blabla, je trouve ça très bien que tu te pose des questions et que tu en pose ici. Mais un moment te cache pas derrière des mic macs sans fin en 3 partie :
      si t’aime pas les tags de cony: tu peux le dire
      si t’aime pas le mec , que tu le trouve lache et que tu trouve sa démarche artistique pérave : tu peux le dire.

      Exprime toi mais toi qui à l’air gêné par le lien entre graffiti et art, argent et tag, street art et vandalisme
      tu te retrouve dans la pire position qui soit: celle du critique , tu n’apporte rien que ton appréhension de voir quelque chose que tu pensais figé, évoluer et t’échapper et tout ça déguisé sous une pseudo réflexion.

      Plutôt que de sortir 60 litres d’encre de chine de Rougierplé et de t’exprimer sur des murs au pulvé dehors tu nous aligne des lignes de soupes indigestes ici. Sérieux l’ami, remballe, si y’a bien un mec qui appauvris le « mouvement » c’est toi .

      • AllezSoisSympaMontreUnSein le

        Alors, je me fous de Cony, des Pal et des UV/TPK parce que justement ce n’est pas eux qui sont visé ici, donc si ça t’arrange de croire que la critique n’est que négative ça parle de toi…. le problème c’est juste que Cony et consorts disent faire du graffiti donc comme je ne pense pas qu’ils en fassent encore je propose de distinguer le graffiti du writing donc du Street-art c’est bien pour ça que je m’échine à éclairer toutes les zones d’ombres afin d’essayer de délimiter des pratiques qui n’ont rien à voir et que certains aiment bien mélanger pour pouvoir passer de l’un à l’autre en fonction des plans.
        Souvent quand il y a l’argent tout ce qui m’intéresse disparaît donc voilà pour moi en quoi c’est important.

        Pour moi l’ignorant style c’est justement les UV/TPK sauf que dans leur cas ils viennent uniquement du graffiti qui les a conduit au writing et aujourd’hui a autre chose ça me semble différent des mecs qui viennent de la culture pour faire le chemin dans l’autre sens, comme c’est pas le même parcours donc le même investissement ça n’a pour moi pas la même portée et surtout la même utilité vu que les vents sont contraires. C’est justement parce qu’ils sont cailleras que le graffiti doit avant tout pouvoir leur servir parce que justement c’est souvent leur seule voie de sortie honorable et c’est en ce sens que je pense que c’est celui qu’il faut défendre au-delà des clichés de violence qui appartient aussi au milieu donc d’un côté des gens qui la purge et d’autres des gens qui font tout pour la relayer (vol y compris)… dans cette logique le mouvement appartient plus, pour moi toujours, à ceux qui en ont besoin et moins ceux qui le font en hobby par envie et parce que ça marche et que là c’est un marché.
        Comme je travaille aussi, ici c’est ma récréation donc je pose les questions comme elles me viennent parce que ça parle aussi de moi et ça tue l’auras bien compris, je ne me cache pas derrière des micmacs mais je les pose comme autant de jalons sur mon parcours personnel.

        Donc en 3 : Cony je m’en fous parce que son travail n’est pas assez creusé (il me fait donc de la peine plus qu’autre chose), je le trouve donc facile et je comprends pourquoi ses pièces sont insipides mais ce n’est que mon avis et je ne vois pas l’intérêt dans mon discours puisque c’est un archétype comme un autre (Saeio me dérangeait beaucoup plus parce que la gâchis et les erreurs de chemins étaient plus flagrantes, peut-être plus engagé dans son délire ?) et justement comme annoncé au début je cherche les frontières parce que ce sont tous devenus des vendeurs et que j’estime que certaines choses ne sont pas kidnappantes ou vendables vu qu’elles ne peuvent pas se limiter à ça…. donc merci de me laisser m’exprimer et porter la voix de ceux qui n’ont pas le temps ou le recul pour ça, tu comprendras donc que je ne suis qu’un relais éclairé.

        Donc la position critique est la meilleure qui soit contre les propagandes et les égarements de bonne volonté, je pense que Saeio devait simplement se retourner pour comprendre ce qu’il faisait et je regrette simplement qu’on ne m’ait pas laissé le temps ou l’opportunité pour lui signifier mais il y en a plein comme ça et je ne peux pas être partout ^^. Donc je répète que ma vie est dédiée à la réflexion sur des sujets comme celui-ci parce que c’est la seul façon d’échapper à sa condition et de ne pas se tromper dans ses choix de vie… c’est ce point de vue que je te demande d’appréhender au moins par empathie.

        Pour finir sur la dichotomie ordi/missions je fais les deux (comme eux non ?), j’ai compris donc dans mes derniers pavés que je trouve que le travail dans l’espace public est si important que ça ne peut pas se résumer à un jeu, ça passe jusqu’à la majorité mais après il faut peut-être essayer de comprendre pourquoi on le fait pour ne pas y rester enfermé et ça me fait vraiment de la peine quand je vois comment certains se raccrochent pour essayer de continuer à exister que ce soit en tatouages ou pas, la question est plus celle du cheminement personnel malgré ses limites. Je ne pense pas qu’on puisse encore parler de mouvement, je défends avec certains autres le graffiti des petits et c’est en ça que nous seront toujours riches de ce que vous n’aurez jamais : la sincérité de l’abîme.

        Ne te laisse pas avoir par les discours et ton image, tu mérites mieux mais je ne suis pas sûr que la position de juge-pénitent soit convoitée par beaucoup 😉

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          En fait l’ignorant style, que Picasso avait fait dans les mêmes conditions mais à un autre niveau, pourrait s’appeler retrograffiti parce ça n’est plus du writing pour moi parce qu’il ne s’agit pas (plus ?) de faire mieux à chaque fois et qu’on finit par tourner autour de son mimétisme (des pionniers donc de soi ?)…. ça ne s’arrête jamais et c’est aussi ça qui est bon 😉

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          Peut-on faire l’analogie avec la sensation d’un premier shoot que les junkies recherchent tout
          es leur vie comme les PAL défendent leur nostalgie de l’enfance, j’espère que ça ne se limite pas à ça, vas-y passe-moi la machette !

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          Je dirais pour finir là dessus que les PAL sont au graffiti ce que Kourtrajmé est au quartier… une récupération crade de la banlieue pour Paris… sous les applaudissements de la province 😉

        • bourgsaint le

          Bien ouej’.. tu m’a eu … J’avais pas capté que je répondais à un troll…

        • AllezSoisSympaMontreUnSein le

          » Après tout, il m’est arrivé de faire de la liberté un usage plus désintéressé et même, jugez de ma naïveté, de la défendre deux ou trois fois, sans aller sans doute jusqu’à mourir pour elle, mais en prenant quelques risques. Il faut me pardonner ces imprudences; je ne savais pas ce que que je faisais. Je ne savais pas que la liberté n’est pas une récompense, ni une décoration qu’on fête dans le champagne. Ni d’ailleurs un cadeau, une boîte de chatteries propres à vous donner des plaisirs de babines. Oh ! non, c’est une corvée, au contraire, et une course de fond, bien solitaire, bien exténuante. Pas de champagne, point d’amis qui lèvent leur verre en vous regardant avec tendresse. Seul dans une salle morose, seul dans le box, devant les juges, et seul pour décider devant soi-même ou devant le jugement des autres. Au bout de toute liberté il y a une sentence; voilà pourquoi la liberté est trop lourde à porter, surtout lorsqu’on souffre de fièvre, ou qu’on a de la peine, ou qu’on n’aime personne. Ah ! mon cher, pour qui est seul, sans dieu et sans maître, le poids des jours est terrible. Il faut donc se choisir un maître, Dieu n’étant plus à la mode. « 

        • pedro le

          Allezsoissympamontreunsein alias raiman, lephilosophe.

        • Pavé le

          …alias benladensuperstar, ex-bavard du forum 90bpm qui parlait déjà pour rien dire, et qui se répand maintenant sur allcityblog… ou comment pourrir tout seul les commentaires d’une vidéo cool pour une fois, qui montre les gars au naturel faire ce qu’ils savent faire de mieux : voler, taguer et rigoler. steuplé le relou qui change de nom tous les 3 jours, trouve toi d’autres victimes parce que tu fatigues tout le monde avec tes monologues insipides.

        • Moi ou un Autre. le

          Je crois malheureusement qu’on a pris perpet 😉

        • VolerTaguer&Rigoler le

          @Pédro : tu ne crois pas si bien dire et que dire de l’insulte finale : philosophe ?!?
          @Pavé : le Bavard c’est pas moi mais si tu ne comprends pas c’est que tu dois bosser plus que les autres, perso je combats le cool et ce qu’ils font ne me suffisent pas parce que… j’irais même plus loin, ils le font à nos dépens donc je sais où tu te situes… si ça te concerne pas c’est que t’es de l’autre côté du canon 😉

        • pedro le

          Il n’y a aucune insulte dans mon propos mais il me semblait que Lephilosophe était aussi raiman. Quoi qu’il en soit, tu es toujours aussi illisible et fatiguant à lire.

        • VolerTaguer&Rigoler le

          Je m’intéresse à ceux qui ne lisent pas, la voie que je te propose ne doit être que personnelle /expérentielle parce que les autres sont généralement déjà complices et donc coupables au même titre que nous-même. Par contre quand les autres restent muets, c’est peut-être pour ça qu’ils peignent va savoir et qu’ils ont besoin de relais pour ne pas sombrer, je peux te faire profiter du contre-champs… c’est ce qui devrait vous permettre de le faire plus facilement y compris à mes dépens et c’est tout ce que je vise ici ;). Au final tout est simple, les autres avant soi sauf s’ils sont déjà en groupe, bienvenue au pays des licornes ^^

      • VolerTaguer&Rigoler le

        Tu me rassures donc si rainman le philosophe peut se traduire par un mec qui est obligé de vous raconter ce que vous savez déjà pour l’intégrer dans l’objectif de tendre vers la distance sur vous-même alors oui je prends donc pour les pavés tu comprendras qu’il faut effectivement plus déchiffrer qu’autre chose et que c’est en ça que je peux vous être (le plus ?) utile encore. « Ce n’est pas le chemin qui est difficile, c’est le difficile qui est chemin. ».

        • pedro le

          Tu n’es utile qu’à toi même sur ce forum, car tu flatte ton ego à coups de phrases mal construites ou mal énoncées pour nous dire regarde mon gros cerveau comme il carbure, mais je ne pense pas que qui que ce soit ici soit touché par tes dires. Retravaille t’es phrases jusqu’à ce que la masse puisse te comprendre …

        • VolerTaguer&Rigoler le

          J’ai une approche pragmatique qui doit aussi savoir s’appuyer sur des grilles de résultat, les gens me remercient après en général parce qu’avant il faut savoir lutter contre ses propres résistances, je le fais aussi ci et la taille du cerveau n’a rien à voir avec ça parce que tout à chacun t’es utile pour envisager la distance qui te sépare de lui et c’est en ça que tu es obligé à un moment d’arrêter de te mentir pour commencer à bosser, si le graffiti sert souvent à soigner un Ego malade il faut ensuite savoir déboulonner la statue à laquelle tu t’accroches. Mon rôle est donc celui d’un catalyseur donc tes réactions ne m’appartiennent pas comme tes limites qui te servent à rester prisonnier. L’idée c’est que j’écris comme ça me vient, souvent en réaction donc je devrais vulgariser un discours pour des gens qui ne font pas l’effort de chercher c’est ça ? Malheureusement c’est nécessaire dans le processus que je vous propose et tu n’as pas besoin de moi pour comprendre que tes attaques parlent plus de toi que de moi et c’est en ça que tu dois l’accepter, sinon je repasserai sûrement ;). Il y a plein des pistes sur cette page, si j’étais à ta place je les aurais déjà remonté jusqu’à toi parce qu’à un moment il va bien falloir le faire si tu veux espérer être utile au groupe, profite parce que souvent c’est l’inverse que les gens cherchent et c’est en ça qu’ils se rassurent entre eux et qu’ils préfèrent tuer plutôt que de crever un ballon de baudruche qui ne trompe personne… je retourne en bas consolider des galeries.

        • Repose en paix le

          Écris un livre. On le lira si ça nous intéresse.

        • VolerTaguer&Rigoler le

          Pensez-vous que les artistes créaient et posent des citadelles sur nos contrées le font justement pour que la critique vienne les défoncer et donc leur montrer l’étendue réelle de leur territoire mais qui peut être plus grand que celui revendiqué ? Ceux qui resteront auront enfin l’opportunité de profiter de ce vide pour se préparer à l’invasion et mettre à mal d’autres remparts. Voilà pourquoi il me paraît important de virer les manants (du graffiti pas de la création, s’ils sont artistes ils peuvent bien faire ce qu’ils ont appris d’autres quand on reste enfermés dehors à se faire cracher dessus par les fenêtres) et de redonner à l’expression sa pulsion originelle, l’art doit rester une excuse au service de l’humain et non pas se mettre au service d’un quelconque culte dont chaque religion a besoin… le fun est celui qui force d’autres à prendre les armes, il ne faut pas confondre la haine de l’inertie avec le reste… liberté pour tous !

    • MICHELMICHEL le

      C’est quoi cette histoire de vol de stèle ? sur quelle site puis je m’informer ? Merci

  2. AllezSoisSympaMontreUnSein le

    Pour finir je pense que la différence c’est qu’ils se demandent sincèrement « comment vendre du graffiti ?  » sauce dessins animés années 30 quand une autre partie, qui n’a souvent que ça et donc ne veut surtout pas entrer dans un rapport marchand se demande  » comment ne pas vendre le graffiti ?  » pour mon seul intérêt parce qu’en vrai il appartient aux petits qui crient… quels que soient leur âge 😉

  3. Lord Montana le

    vidéo sympa à mater, sans fioritures

  4. Lord Montana le

    vidéo originale, beaux tags, bon délire

  5. kver le

    les commentaires ici sont toujours aussi sympas, c’est rassurant d’avoir de la constance quelque part :)

    j’ai toujours pas compris ce qui emmerdait les gens avec les pals…. c’est que ca ressemble pas a un chrome classique posé sur un store? suffit d’une recherche sur le net pour voir qu’ils savent tous faire des lettrages , et pas des moindres . c’est pas incompatible le graffiti et l’art, et a part le fait qu’ils s’interessent aux mouvements contemporains, ils font la meme chose que n’importe quel graffeurs , et pas seulement des jolies fresques en terrain . je vois pas l’interet d’aller lacher une floppée de commentaires mal écrits et rabaissant a chaque fois qu’il est question d’eux ici , on peux débatre ,pour sur, mais un debat ou la personne en face est pas ouverte aux arguments de l’autre c’est pas ouf niveau interet . j’ai pas le bagage graffiti que beaucoup de gens qui fréquentent ce site ont, du coup je suis peut etre pas assez calé sur les bases du mouvement et ca doit biaiser ma vision, mais je comprends pas ce qui pose problème dans le fait d’accepter des pratiques un peu différentes du graffiti basique . en quoi c’est bien de faire le meme block sur une autoroute depuis dix ans et pas bien de faire des trucs abstraits/tirants vers l’abstraction / ignorants? d’ou faire un flop sur un store c’est plus engagé que de faire un truc avec des influences art décos ? ca reste de la peinture, faite illégalement. souvent avec les memes outils d’ailleurs. ca reste du lettrage , de la typographie. la difference principale , c’est que ca a juste pas la meme gueule . mais pourquoi c’est plus interessant d’avoir un remplissage lisse et des contours propres, mais en meme temps de rejeter l’art « traditionnel » par ce qu’on veut pas faire du beau mais du graff (alors qu’on va pas le nier , des lors qu’on s’applique pour avoir un rendu propre et des effets , on cherche l’esthétique) ? pour tirer du coté de l’hda , en quoi c’est plus intéressant michel ange que monnet? pourquoi on pas le droit de faire rentrer les influences plastiques variées dans la peinture? c’est pas forcement de l’illustration de rue, et je suis pas sur que le passant lambda trouve ca plus « beau  » un store des pals qu’un store de staze . tu peint ce que t’aime peindre , puis point quoi…pourquoi y’aurait pas le droit d’en profiter si des gens sont assez cons pour vouloir acheter un truc trouvable gratuitement dans la rue et le mettre chez soi? et a l’inverse, pourquoi on aurait pas le droit de transposer , d’amener la galerie a la rue, et la rue a la galerie, de forcer des gens qui entreraient pas dans une expo quelle qu’elle soit a voir de la peinture ? en fait, pourquoi on se prends la tete pour etablir un cadre au genre « graffiti  » alors que de toutes facons avec l’evolution et les influences diverses , ca a plus grand chose de commun avec le graffiti brut et spontanné qu’on peux voir sur une photo d’archives , alors que pour le coup , ces tags au pulverisateur ou les stores de tomek , ou saeio vu que c’est le sujet ici, ont beaucoup plus de point en commun avec les pieces de  » l’age d’or » qu’une pièce d’helas , de temp ou d’askom (que je dénigre absolument pas ) sur le periph. justement brut , spontané , ni lisse ni beau. tout pourrait tres bien co exister , et on retrouve entre graffeurs les débats de légitimité pour faire un truc dans la rue et les débats sur « c’est de la merde , vire ca de l’espace publique  » qu’on a entre les gens qui crachent sur les tags et ceux qui en font …
    . j’espère qu’ils ressortiront plus d’archives comme ca, c’etait vraiment sympa la petite plongée dans leur délire .

    • AllezSoisSympaMontreUnSein le

      Je pense justement que la réponse se trouve dans la définition qu’on pourrait faire entre le graffiti, le writing, le street-art et l’art contemporain, il faut donc revoir tous les critères qu’on a déjà soulevé ici pour comprendre que par analogie l’art brut n’existe plus quand on sait qu’on fait de l’art et qu’en ce sens l’ignorant style comme le reste n’est plus du graffiti mais du post-graffiti contemporain. Le seul truc avec les PAL c’est que c’est la version beaux-arts du graffiti qui relaye ses clichés pour mieux vendre des toiles subversives en disant réclamer plus de liberté et en énonçant dans le même temps qu’un des problèmes central du graffiti est de « savoir comment se vendre », je suis à l’exact opposé de ça mais si la question est comment je peux survivre du graffiti sans le vendre je la trouve un peu plus conséquente surtout quand il ne s’agit pas de se limiter à l’art. Tu dois donc à un moment te débarrasser du côté esthétique (subjectif) pour t’intéresser aux autres dimensions, ici je vois trop de condescendance pour rester insensible et c’est mon devoir de leur rappeler qu’ils ne sont pas dans la bonne direction… mais là encore ça ne parle que de moi, de mon parcours, de mon accomplissement et de ma pratique comme tout à chacun ici. Une critique n’est pas un rabaissement, ça peut être un redressement mais je ne peux pas le faire à leur place donc je suis condamné à lancer des pavés dans l’amarre… regarde Christopher wool ou ce qui se fait comme coloriages en fanzine et tu verras que ce ne sont que des agents doubles c’est ça qui me dérangera toujours. L’espace public n’est pas un jeu c’est un mouroir pour ceux qui subissent les enjeux… les PAL on s’en fout et on aime sûrement plus l’abstrait qu’eux leur nom de scène 😉

      • Jean Comico le

        t’es vraiment un beau gros casse couille toi, tout vouloir mettre dans des ptites cases ça a l’air de bien t’occuper, ça reste de la peinture appliquée illégalement c’est tout ce qu’il y a à retenir, t’essayes de rationaliser tes goûts en faisant genre t’as une grosse tête mais tu trompes personne vieux bonhomme

        • VolerTaguer&Rigoler le

          C’est là où tu te trompes et que ton rapport aux (petites ?) cases parle pour toi, l’idée c’est juste de mettre des limites aux pratiques pour qu’on puisse en parler sereinement avec tout ce que ça comporte donc ça ne reste pas que de la peinture sauf si ça t’arrange et que t’as surtout pas envie de te prendre la tête avec ça (tant mieux si t’as le temps d’avoir des loisirs en temps de guerre). Si tu fais du graffiti-writing tu ne m’intéresses pas (je dois donc alors définir qui fait du graffit-graffiti pour faire le tri et c’est en ça qu’on a déjà bien avancé) et j’ai pas trop envie de parler avec toi, par contre si tu fais du graffiti à l’intérieur de toi aussi et ben là tu m’intéresses… ça viendra j’espère, peindre illégalement dans l’espace public est rarement un hasard, à toi de trouver tes raisons, de comprendre les miennes et surtout pourquoi je continue à me prendre la tête… à moins que ce ne soit pour qui ;). Penses-tu que nous pouvons aussi penser que la société est un tout et que chaque pan à sa responsabilité dans les dérives actuelles ? Si oui rejoins la synchronicité. Pour finir je pense que tout le monde devrait se prendre la tête non pas pour mettre dans des cases mais pour les identifier et s’en affranchir mais que pour l’instant ton réflexe est de me considérer comme un ennemi ce que je suis pour ta zone de confort. Tu dois donc accepter que tes réactions te trahissent ou plutôt te révèlent tel que tu es, pas besoin de grosse tête pour le voir juste la distance sur soi et les autres ;). A priori je ne bosse pas pour toi et si tu n’acceptes pas que j’aille dans un autre sens je ne peux rien y faire malheureusement sauf insister de temps en temps pour que tu comprennes qu’il existe un cheminement ^^.

  6. ex membre du forum 90bpm le

    deja g tout lus

    mais jme demande si y a pas des message kon sotter vu ke g pas tout kapter
    apres moi jkiff lire t truc ma gueule continu a nous faire gamberger

    la remiz en question sa a du bon aussi

    javou lautre il a raison sor un livre
    ta d truc a partager

    on a deja echanger en mp toi et moi, tu dois pas te rappeler, tu mavais proposer de peindre, j’avais decliner l’offre
    bref ptet a bientot

    • Papa le

      Je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.

      • VolerTaguer&Rigoler le

        Tu devrais pleurer sur ton manque d’empathie je dirais… parce que là encore ça parle de toi et ça nous oppose forcément sinon je ne serai certainement pas là à vous bourrer le mou 😉

        • VolerTaguer&Rigoler le

           » La vérité passe toujours par trois étapes : risible, dangereux puis évident. « 

        • Papa le

          C’est le peu d’empathie qui me reste, justement, qui me fait souffrir pour notre langue.

    • VolerTaguer&Rigoler le

      Ta langue est déjà morte si tu ne la mets pas au service du bien, s’attacher à la forme c’est sûrement une façon de te détourner du fond et participer à des censures qui alimentent la haine que tu inspires comme ceux que tu couvres sciemment ou non. Le problème avec ta position c’est qu’elle motive la haine qu’on essaye de fourguer dans la peinture donc si tu ne nous laisse pas cette fenêtre on sera sûrement obligé de faire sauter le bâtiment pour que personne ne puisse en profiter à nos dépens, la radicalité s’impose quand il n’y a plus d’espoir ou de choix, permets-moi s’il te plaît de rester dans le rang des civilisés sinon je serai obligé de rejoindre celui des animaux sans pitié… et j’en connais plein des enfants seuls comme ça, on en parle ou pas ?

  7. L'enfant seul le

    C’est un peu drôle de parler d’empathie ici, non?????

    Depuis le début, j’opterai plus pour la petite lumière des lucioles plutôt qu’un discours de troll(s) bien placé.

    Ex membre n’a pas tord. Un livre sur le sujet permettrait de poser l’esprit et les yeux sur un support plus calme. Bien vu d’ailleurs. 😉

    Merci pour les références, la nourriture et les portes ouvertes. ça change des pseudos kings d’hier qui s’envoient des commentaires à base d’émoticônes sur l’instagram. Merci Mark, Kevin et Mike, hein.

    Je trouve quand même un brin de beauté dans le jet du pulvérisateur. Moins dans la communication. Le quart d’heure de gloire…

    Une pensée pour ceux et celles ici qui souffrent aussi en silence.

  8. ex membre le

    tu ma bien defendu l’ancien

    c vrai sa : « s’attacher à la forme c’est sûrement une façon de te détourner du fond »

    en plus de sortire un boukin jdirai meme tu devrai te mettre au rap
    et au clash battle de pera

    et puis lotre avec sa langue francaise lol
    hein
    avec mes fautes d’ecriture je contribut a son histoire,
    jla fait evolué que bernar pivo kiff ou pas

  9. VolerTaguer&Rigoler le

    C’est un peu toujours les mêmes ficelles qu’on tend pour ne pas avoir à écouter les racailles donc je continue de défendre ceux qui se font cracher dessus à longueur de journée par des mecs qui ont souvent une responsabilité dans cette violence sociale (quand t’es le millième à botter en touche à un moment ça donne plus trop envie de suivre les règles). Je t’avoue que moi aussi j’ai du faire un effort pour passer au dessus de ton écriture qui peut aussi être de combat et c’est en ça que je l’accueille avec ses limites notamment dans sa réception et de l’image que tu donnerais de toi (à savoir ici devoir faire un effort pour plaire aux videurs qui profitent de leurs petits pouvoirs pour t’empêcher).
    Comme je le disais plus haut j’écris pour ceux qui ne lisent pas, c’est pour ça que me meilleur médium est encore des endroits comme les forums ou je tombe sur des mecs comme toi qui font l’effort de descendre dans la plaine, c’est important pour moi. Ma névrose de classe a encore besoin de bouffer du cultivé et c’est en ça que les attentats ont aussi pu me soulager parce que la cible c’est l’idiot utile dont sa liberté enferme les autres.
    Concernant le rap, je ne suis pas sûr que mon égo ait encore besoin de grandir, je me tue aujourd’hui à le ramener à sa condition physique, c’est pour ça que ça ne me paraît pas non plus être une bonne voie, d’abord à cause du public adolescent en mal de sensationnalisme, des collègues de travail en string et parce que je ne désire pas me mettre en avant sauf à servir une cause comme ici… je t’invite donc à lire « la société du spectacle » qui pointe les limites de la rebellion en restant dans un cadre, ce qu’on appelle la subversion dont on a de bons exemples ici et qui sont en fait, de mon point de vue toujours, pas mieux que des harkis voire des colons (qui profite plus de la marque 93 qu’eux ?!?).
    Je propose donc d’essayer de faire le lien et de délimiter des pratiques pour qu’on n’ait plus besoin de polémiquer, (parler pour ne rien dire c’est dans mon sens plutôt chercher à définir inlassablement le territoire en l’arpentant et tant mieux si je trouve une sortie dont personne ne soupçonnait l’existence) et pour moi ils ne font pas de graffiti et c’est en ça qu’ils sont les capos de ce mouvement qui n’en est pas un parce que c’est avant tout une démarche personnelle que de s’affranchir de son cadre, d’aller se confronter à un territoire et de tout faire pour mettre à mal un déterminisme institutionnalisé qui nous cantonne à l’entrée. Bernard Pivot n’est pas ta cible, tu peux maintenant profiter de ses acquis pour taper plus haut et si possible en conscience. T’inquiète pas pour le reste, le travail paye toujours et leurs réactions ne nous appartiennent pas parce qu’elles parlent de leur masque et c’est aussi le notre qu’on vient confronter ^^. La boîte est toujours ouverte.

  10. VolerTaguer&Rigoler le

     » par exemple comment le stéréotype du jeune branché ou du rebelle deviennent des modèles de comportements à suivre faisant de notre volonté de se montrer à l’autre un pastiche d’une reproduction consommable, interchangeable. « 

    • freddy krueger le

      tien t’es encore la ?
      c’est bien beau le discours marxiste de Debord le souci c’est que ça date de 67 et qu’il n’est plus du tout adapté a la situation dans laquelle on se trouve 50 ans plus tard, va falloir que tu sortes de ton monde utopique un jour et que tu te (re)confrontes enfin au réel avant qu’il ne soit trop tard…

      • freddy krueger le

        « Ma névrose de classe a encore besoin de bouffer du cultivé et c’est en ça que les attentats ont aussi pu me soulager parce que la cible c’est l’idiot utile dont sa liberté enferme les autres. »
        et ravi d’apprendre que la mort de centaines de personnes ont pu soulager tes complexes.

        • VolerTaguer&Rigoler le

          Ben non Freddy, je suis avec toi tu sais et tu penses bien que je t’attendais sur autre chose. Déjà je ne suis d’aucun dogme mais j’aime quand les auteurs me rattrappent,, rien n’a changé depuis l’époque des soutifs qui brûlent, ça c’est juste aggravé et les prédicitons se sont révélées juste. Ce n’est pas mon livre de chevet mais j’aime y retourner.
          Pour le reste si tu veux bien prendre de la hauteur et comprendre que je pleure des morts tous les jours (250 par jours en Syrie pendant 4 ans et pas de complexes ?), tu penses bien que je ne suis pas à 150 près surtout quand c’est la CONSEQUENCE de faits qu’il s’agit de remonter même si on a pas le droit et c’est aussi ça qui est confort pour Voldemor. L’idée que je défends c’est que j’aurais pu être dans les victimes et que j’aurais accepté mon sort par rapport à ce qu’on fait subir… pas de polémique là dedans, ni-même de provocation la lucidité est comme la justice ou le baiser à un cadavre : froid. Ca a soulagé mes velléités de violence parce que justement je comprends de l’intérieur ce qui se joue et que je ne serai jamais allé jusque parce que le travail a déjà été fait ;). C’est le writing parisien qui pleure ses morts tandis que le graffiti de banlieue le revendique, c’est en ça que je trouve important de mettre une frontière à un moment… ne serait-ce que pour avoir à l’affranchir illégalement ou à la faire sauter. Je n’ai plus de complexes, par contre si tu veux me parler des tiens…

  11. DavidGeurta le

    mais ferme la à tout jamais bordel! t emmerdes tout le monde avec tes pavés à la con et personne te prends au sérieux !

    • Kathy le

      Personne te force à les lire. Donc pourquoi tu y reviens???

      • DavidGeurta le

        ah mais je n ai lu aucune de ses interventions bidons ! Le savoir c est comme la confiture bref tu connais la suite

        • The sound of C le

          On dit aussi que c’est dans les vieux pots que l’on y fait les meilleures. 😉

  12. Jehan Jonas le

    Certains éléments du discours résonnent assez fort. ça a mis du temps à percuter et j’avoue que certaines choses paraissent maintenant beaucoup plus évidentes. L’envie de peindre peut naître dans la violence (sociétale …). et que le graffiti permet de ne pas être de ceux ou celles qui mettent le feu à des gendarmeries ou qui caillasse des fourgonnettes ( Quand j’y pense, j’en connais qui avait élaboré un plan jadis. Séduisante idée). C’est à ce moment là que ça ne devient plus un simple passe temps ou un plan de carrière mais une activité qui t’empêche de t’enfoncer un peu plus dans le trou et à chercher des échappatoires. Je comprends aisément que l’on peut chercher à dresser des barrières ou à remettre certaines choses à leur place. C’est sur que vu sous cette angle, la cours de récréation n’est pas la même pour tout le monde…

    Mettre un point sur le parcours et voir a quel point l’on peut se fourvoyer…c’est marrant ces petites vérités qui t’éclatent à la face.

    Certains éléments font directement écho au discours dans la vidéo des 5 minutes.

    Pour le travail ,un boulevard vient de s’ouvrir.

    ça n’a pas était sans mal. Merci pour le coup de main.

  13. Go to hell with your money le

    Merci pour la piste Debord.

Répondre à Jean Comico Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>