Saype, land art & peinture sur plexiglas

Saype land art 02-01-511

Saype, spécialiste de la fresque sur herbe, a investi les paysages suisses et luxembourgeois avec de la peinture 100% biodégradable. Invité par la commune de Bévillard (Suisse) à l'occasion de l'inauguration de l'autoroute A16, l'artiste a rendu hommage aux ouvriers du chantier.

En Juillet 2017, au Luxembourg, dans le cadre du Kufa's Urban Art Festival à Esch-sur-Alzette, Saype a peint une fresque au sol inspirée par un conte utopiste et écologique de Jean Giono intitulé L'homme qui plantait des arbres.

Invité pour une expo solo intitulée What Traces? en Juin 2017 à la galerie D.Pluskwa, Saype a présenté une série d'oeuvres sur plexiglas inspirée par l'univers du graffiti.

« Sur les murs d'un blanc immaculé, une quarantaine d'oeuvres raconte une histoire, celle d'un voyage, de paysages qui défilent. Une fine buée, des gouttelettes d'eau scintillante recouvrent les vitres, comme on peut les voir, en premier plan quand on est assis à l'intérieur des trains. En second plan, un levé de soleil, symbole d'espoir, de renouveau. Sur les vitres en plexiglas des inscriptions laissées par des passagers anonymes : Why? Hope, une signature, des dessins d'enfants. Saype crée un univers inédit avec l'envie de faire travailler notre imaginaire. »
-Linda Mestaoui

En bonus, quelques toiles supplémentaires :

4 commentaires

  1. SalutBesomme le

    Ce que j’ai du mal à comprendre c’est l’intérêt de prendre un style d’un artiste contemporain pour le ramener à la sauce graffiti, chacun essayant de mettre au tapin une technique en la faisant en premier (?) et en essayant d’en faire assez pour déposer l’idée dans l’esprit du tabassage médiatique. Les gens prennent, mangent et n’attendent pas la digestion avant de déposer leurs petites crottes de lapin, c’est moi ou bien ?!?

    • Carlo le

      Oui c’est bien vrai. Les gens font les choses sans se demander si l’image mérite d’exister. On verra ce que ça donne dans quelques années… Saype, je suis pas sur qu’il apporte quelque chose de plus au mouvement…

  2. Carlo le

    Impressionnant…

  3. Carlo le

    Mais super polluant…
    C’est du mytho les histoires de peinture bio, ça laisse forcément des particules dans le sol.
    Merci Saype pour la planète.