100 Murs pour la Jeunesse: Astro à Calais

100-Murs-pour-la-Jeunesse-Astro-à-Calais-01-511

Dans le cadre de l'opération 100 Murs pour la Jeunesse, Astro a été invité à peindre un mur d'une surface de plus de 1 600 m2, dans le quartier du Fort-Nieulay à Calais.

Assisté par son ami Skule, Astro a peint le mur retenu par la municipalité d'un entrepôt logistique, construit en 1980 et qui servait à l'époque pour le stockage de sucre en sac.

« L'idée, c'est d'ouvrir des fenêtres imaginaires dans ce grand mur. Des fenêtres par lesquels les gens pourront regarder et imaginer tout ce qu'ils veulent, un ailleurs… »
-Astro

15 commentaires

  1. Sizeer.sk le

    Nebudu originální – suprovy příspěvek.

  2. Oseille OH ! le

    « L’idée, c’est d’ouvrir des fenêtres imaginaires dans ce grand mur. Des fenêtres par lesquels les gens pourront regarder et imaginer tout ce qu’ils veulent, un ailleurs… », genre les migrants qui se rêvent en Angleterre et se font poivrer toutes les nuits par la police, moins vendeur c’est sûr puisque l’important c’est la performance et le style 😉

    • Oseille OH ! le

      La question est de savoir si faire de la politique est encore participer à l’ensemble parce qu’on est encore condamné au sensationnalisme du commentateur rempli d’Ego non ?

      • Vol au dessus d'un nid de coucou. le

        Individualisme. Pas faux, en tout cas c’est ce qui à l’air de transparaître durant ces quelques minutes. Dommage que l’on en voit pas plus ici sur la construction collective du pont entre l’Afrique du Nord et l’Europe ou sur les plates formes de sauvetage en méditerranée.

        J’ai du mal à croire que l’on fasse tomber des barbelés, que l’on creuse des fenêtres dans les murs ou que l’on fasse bruler des centres de rétention avec un dessin, aussi joli soit-il.

        • Oseille OH ! le

          Si on part du principe que la performance est aussi de l’art, ou plus largement que le médium est le message, tu n’as donc plus besoin de dessin mais d’expression qui peut atteindre la réel par le feu… je suis en tous cas de ceux-là. Si les artistes interviennent dans le réel c’est qu’ils ont enfin pu se détacher de tout ce qui les rattache à a la mise en forme pour vivre et essayer d’influencer leur environnement direct ce qui est, je pense, la mission de tout à chacun… by any means necessary et jusqu’à ce que mort s’ensuive ;). L’art n’est qu’une excuse pour emporter des changements parce qu’il est débarrassé des rapports de force que nous avons donné à la société. Mon avis en tous cas 😉

        • Vol au dessus d'un nid de coucou le

          Il y’a quelques temps j’aurais peut être trouvé ce mur mortel et l’idée géniale mais ça c’était avant de tomber sur des taffs qui me paraissent plus pertinents. Là je sais pas, il y’a un truc qui me dérange. Et pourtant le truc est aussi vendu comme une performance avec les 16OO m2. Au final je me demande à qui profite ces opérations de rénovation urbaine. ça a l’air d’avoir fait rêver des gosses le temps de quelques jours mais j’ai peine à croire que ses fenêtres changent le quotidien du quartier. Je me trompe peut être mais j’ai l’impression qu’il va falloir plus que quelques litres de peinture et du talent. Si c’est pour avoir fait sortir la peinture des musées et des galeries et se positionner comme rénovateur urbain ou décorateur pour mairie, ça reste assez fade quelque part? Mais bon, il y’a de l’oseille à ramasser des deux cotés. Et faut bien grailler diront certains.

          Du coup le mur de Blu il y’a quelques semaines me parait être une pépite.

        • Vol au dessus d'un nid de coucou le

          J’ai compris en me retrouvant un jour devant le taff de Jan Fabre que les graffeurs avaient eux aussi leur place dans le jeu de la performance. C’est un axe qui me plait aussi.

        • Oseille OH ! le

          Je défends de mon côté l’idée que le (vrai ?) graffiti n’est que performatif parce que justement le médium est le message, tu comprends alors que je ne défends que le vandale qui est de fait le graffiti originel de marquer sa trace, quelle qu’elle soit, dans un territoire interdit auquel on se confronte. Le travail calligraphique étant une excuse pour d’autres niveaux de travail je ne comprends pas que certains croient que c’est sa finalité, ou plutôt si trop bien ;). Effectivement tout ce qui n’est que pictural ne peut être fade puisqu’elle ne propose aucun changement et forcément que je préfère aussi le résultat moins vendeur d’un Blu qui va faire à l’échelle des trucs que d’autres vont faire à la nacelle tout en se targuant de leur exploit (un peu comme les comédiens qui pensent que s’engager c’est traîner avec des clodos deux semaines pour donner du cachet véridique à leur scène mal jouée). Là je faisais mon râleur parce que je pleure devant les nouvelles de Calais tandis que d’autres comme lui proposent des murs solos comme une finalité sous des couverts d’humanisme et que dire des mecs qui me répondent oseille quand je leur parle sens de leur démarche ? Ceux qui se rêvent artistes sont les prisonniers de leur Ego mal placé dans une démarche qui devrait pourtant leur permettre d’en sortir, ils vont donc pour la plupart courir toute leur vie après des chimères qui ne serviront personne et c’est en ça qu’ils me font assez de peine pour que je puisse pas les laisser se noyer sans essayer de leur tendre des perches de temps en temps… si ça les rassure de faire gros et si ça leur suffit de poser à côte pour qu’on voit qu’ils ont fait du taff ça me fait penser à ma mère qui transpose sa cogite ouvrière sur l’art contemporain en ne reconnaissant que ce qui va dans le sens d’une vie payée à taux horaire consacrée à creuser son propre trou. Si en plus on parle des mecs sans talents qui ne font bosser que leurs assistants on atteint des sommets dans la vacuité de masques mal ajustés qui rejettent la faute sur nous en pensant qu’on les jalouse voir qu’on les envie…. la vie 😉

        • Oseille OH ! le

          La question qu’on pourrait se demander de quelle jeunesse ils parlent et si c’est eux qui en ont le plus besoin ou qu’il faudrait viser…

        • Vol au dessus d'un nid de coucou le

          J’espère pour toi qu’ils passent regarder leurs reflets dans l’eau du lac alors. Au mieux ça aidera ceux ou celles qui se retrouverons à leur place à ne pas servir la même soupe. 😉

          Bien la comparaison nacelle échelle.

        • VLOLDEMOR le

          « l’artiste » est un produit qui as réussi a s’auto-persuadé qu’il avait une vrai influence social alors qu’il est tout simplement un outils pour les institutions soit un outils de gentrification soit un outils de fausse « paix », « on as fait des supers oeuvres de street-art sur leurs batiments ne dites pas qu’on fait rien pour les quartiers populaires ». Soit le discours est assumer et les artistes se font plaisir car ils ont accés a un grand mur et en plus de l’argent, soit si ils veulent vraiment avoir un impact sur le quotidien des gens et ils font du benevola dans des associations parceque croire qu’on aide qui que ce soit en venant 2 jours pour peindre un mur est repartir c’est vraiment étre aveuglés par des dossiers de subventions bien remplis avec pleins de mots sympa « intergenerationnel » « mixité social » « mixité culturel » « culture pour tous ». Filer les mêmes budgets aux gens du quartier il choisiront sans doute plus de mettre a dispo une salle avec des ordinateurs pour chercher du boulot, des aides aux devoirs, des aides juridiques ou tout simplement mettre de quoi faire un peu de sport….Encore une fois l’exclusion parle d’elle même on décide pour toi qui va faire quoi ou comment avec combien et tout ça dans ton propre quartier qui est laisser a l’abandon par la municipalité depuis des années. L’art c’est bien mais c’est pas une fresque sur ton bâtiment qui te fait manger et malheureusement on en est tous la….enfin tous pas ceux qui sont dans le jeux des 7 familles de l’art…

  3. Papa le

    @VLOLDEMOR

    Vrai.

  4. Jean Roucas le

    Indépendamment du style de l’artiste… Quel message il compte faire passer aux gens en ouvrant des fenêtres sur un univers noir? Ce mur est complètement dénué sens.
    Je rejoins complètement VLOLDEMOR, je suis curieux de savoir combien cette mascarade a coutée!!!