Au pieds des murs #2: les photos

Lure-au-pied-des-murs-01-511

Du 19 au 25 juin 2017 s'est déroulée la 2ème édition du festival Au pied des murs à Lure. Meln, Gargameli, Matze, 2Shy, Benjamin Laading, Basila, Jo Ber & Poes, Thibaud Tchertchian, Samuel Mougey, O.M.P., Awer, Pin ont été invités à peindre de nombreux murs et façades dans le centre-ville.

Meln, Gargameli, Matze

Meln, Gargameli, Matze

O.M.P., Awer, Pin

O.M.P., Awer, Pin

Samuel Mougey

Samuel Mougey

Thibaud Tchertchian

Thibaud Tchertchian

2Shy

2Shy

Basila

Basila

Benjamin Laading

Benjamin Laading

A l'occasion de cet évènement, Poes & Jo Ber, inspirés par la mythologie mésopotamienne, ont réalisé une fresque reprenant l'épopée de Gilgamesh.

« Rien de moins que la plus vieille histoire de l'humanité, gravée en écriture cunéiforme sur des tablettes d'argile il y a 5000 ans, l'épopée de Gilgamesh est un mythe fondateur mésopotamien qui narre les aventures de Gilgamesh, roi d'Uruk, et de son ami Enkidu, bravant le danger et les Dieux dans une vaine quête d'immortalité. L'incroyable richesse symbolique du texte interroge sur la quête existentielle, le sens de la vie et de l'amitié, questions fondamentales tout au long de l'histoire de l'Homme et au delà de ses civilisations et de ses frontières, et présente de troublants points communs avec la Genèse, de nombreux siècles avant son écriture. Le récit offre en outre une vision très moderne du rôle du héros, et Gilgamesh qui dans le texte est présenté comme “celui qui surpasse les autres rois”, s'avère avec le recul comme le tout premier héros mais aussi anti-héros de l'Histoire, avec ses innombrables défauts et ses “haut-faits” finalement controversables, le rendant si attachant. Les Dieux, pour punir Gilgamesh, roi hors du commun mais orgueilleux, excessif et si détestable, ont donc créé Enkidu, son double de la nature. Mais, de force égale, les deux protagonistes, qui symbolisent l'antagonisme nature/culture, deviennent à l'issu d'un combat sans vainqueur des amis indéfectibles. L'épopée continue sur une série d'aventures des deux amis, puis les Dieux, excédés, tuent Enkidu, créant ce tournant essentiel dans l'histoire qui amène un Gilgamesh éploré à chercher le sens de la vie pour enfin accepter la mort. »
-Poes

Photos : Hinikom, Poes, Matteo Compagnoni

3 commentaires

  1. Copie le

    Le mur de Samuel Mougey est une copie d’une oeuvre d’Eric Lacan… C’est abusé de ne pas plus se creuser la tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>