Mercuriales, le nouveau projet de Saeio

Mercuriales-01-511

L'inénarrable Saieo présente un nouveau projet intitulé Mercuriales. En compagnie de Juliette Vilain et Clint176, Saeio a investi l'échangeur de Porte de Bagnolet à Paris, au pied des Tours Mercuriales. Fidèle à ses habitudes, il a rigoureusement peint tous les murs à sa disposition de manière illégale avec ses 2 partenaires, entamant un dialogue pictural avec l'équipe locale de nettoyeurs, s'attirant par la même occasion les foudres des patrouilles de la sécurité locale.

« L'espace, à ciel ouvert, est une architecture de 10 850 m2 sur 3 niveaux. Essentiellement faite de béton, elle tourne sur elle même formant un cercle doublement éclairé par les réflexions plongeantes des deux tours en miroir, la lumière tourne vite et les ombres parfois se dupliquent en de lentes vidéos noir et blanc. Les phares des voitures font graviter les peintures à différentes vitesses et changent leurs couleurs, parfois presque en relief au passage de la lampe verte ou rouge d'un taxi. Il faut faire attention aux sons dans ce trou puisqu'ils sont en écho; au dessus passe l'autoroute derrière le périphérique et en dessous de ce pont le vent fait tourner les arbres. C'est quand le soleil se couche que la lumière des néons fait apparaître de nouvelles formes et certains reliefs artificiels qui n'étaient pas visibles, nous rappellent la dimension sculpturale de ces motifs peints en des dalles, les peintures dans ce lieu sont en volume. Ici, le sens des mots prend une autre forme, celle de la peinture. La lettre qui est en ligne, se change en aplat et transforme son sens. »
-Saeio

Un ouvrage auto-édité de 184 pages en couleurs propose de faire la synthèse de ce projet monumental. Petit plus : les lunettes stéréoscopiques qui accompagnent l'ouvrage permettent de visionner une vidéo (réalisée par Anatole Abitbol) en réalité augmentée du lieu en 360° sur smartphone.

tumblr_os617mbWlb1u4tuc5o1_500

Le livre Mercuriales accompagné de sa paire de lunettes stéréoscopiques est dispo ici.

17 commentaires

  1. heu le

    Rassurez-moi je suis le seul à n’avoir rien compris ?

    • PontChaillou le

      Si t’es pas fétichiste c’est sur que c’est dur, sinon il parle de réalité augmenté des pigments

  2. wtf le

    il écrit mieux qu’il ne peint.. ça pique

  3. Sony le

    C’est plus à la mode de critiquer Saeio.
    Trop high pour tout le monde maintenant !

    • PontChaillou le

      C’est plutôt qu’il oublie de changer de braquet et que tout à malheureusement déjà été dit, Dr Frankenstein vs les buffeurs… pour l’instant il est encore trop autocentré sur son chaos personnel pour changer de braquet et comprendre qu’il y a une sortie. Ça arrive mais ça peut AUSSI prendre une vie quand on n’a pas encore intégré que le mimétisme est à dépasser, suffit de voir ses potes et ses fans pour comprendre 😉

      • Papa le

        C’est presque aussi illisible que la ratatouille de l’autre. À vous deux vous allez bien finir par nous créer un trou noir du bidon pour acheteurs.

        • PontChaillou le

          Il faut apprendre à pêcher plutôt que de donner du poisson, si je livre la solution de façon directe je le soumets à mon jugement et il est capable de réaliser un transfert sur moi, par contre si je fais effleurer la piste que je pense être la bonne pour lui entre plusieurs autres ça lui permet d’expérimenter et de se servir de ce noeud pour se transcender…. enfin. Sinon c’est payant ;).

      • Oseille OH ! le

        Vous connaissez Wonder/Lierbert ? Ces mecs là sont la partie visible de la gentrification et c’est à ce titre qu’ils sont à combattre. Merci de continuer à vous noyer.

  4. Nietzsche ta reum le

    « Il faut beaucoup de chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse »

    • PontChaillou le

      C’est bien là la piste que je propose 😉

  5. Papa Lazaroo le

    Même le gars de la première photo a l’air dég’…

  6. Davidgeurta le

    Il y a quoi de graffiti la dedans?

    • Sony le

      Graffiti:

      – Inscription ou dessin griffonné par des passants sur un mur, un monument, etc.

      Source: Larousse

      Du coup je crois que c’est l’aspect peinture / inscription sur un mur le rapport direct avec le graffiti, après je ne m’appelle pas Sherlock !

      • Encore ? le

        Toujours le même écueil, de quel graffiti parle-ton si le premier parle writing et que le second lui répond Brassaï on ne s’en sort pas donc il faisait du graffiti comme n’importe quel péquin qui marque une trace sur un mur et qu’il a voulu exister en explosant le writing donc s’enfermer pour ensuite revenir à l’essence, dommage qu’il n’ait pas eu le temps de se débarasser de sa moustache et de ses clichés il aurait déjà pu compter 😉

  7. zapatate le

    j’aurais bien aimé s’il avait pas toyé.

  8. Oseille OH ! le

    Dernier projet aussi apparemment… dommage ;(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>