Ozer, la qualité des lettrages avant tout

Ozer-01-511

Membre des LOVELETTERS, Ozer est un writer français qui privilégie la qualité plutôt que la quantité sur murs. Originaire de la région parisienne, il officie désormais en tant que tatoueur à Nantes.

« J'ai commencé à peindre pour dire aux autres writers que j'existe. Désormais, il s'agit plus de prendre du bon temps avec mes potes, d'essayer de nouvelles combinaisons de lettres et de montrer mes compétences. Je ne veux pas considérer le graffiti comme un travail, je veux que ça reste un plaisir. »

« Je peins un mur quand j'ai un bon sketch. Je prends mes bombes et je sors pour peindre juste pour le plaisir. Peut être est-ce une thérapie ? Après 20 ans de pratique, je ne peux plus faire sans. Ne commencez jamais, c'est complétement addictif ! C'est une véritable manière de vivre. »

« Je pense que le graffiti doit perturber les gens, autrement cela va devenir un art normal relégué aux musées et aux galeries. Le graffiti doit rester sauvage, c'est pour cette raison que j'apprécie particulièrement les vandales. »

Source : Elrincondeslasboquillas

Un commentaire

  1. OZER le

    merci 😉