Asmoe, wildstyle en Malaisie

Asmoe-01-511

En Malaisie, la scène locale se développe progressivement. Asmoe alias Smoe appartient à la dernière génération de writers. Boosté par internet, il commence à peindre en 2011 et enchaine depuis les wild styles sur murs.

« Depuis que je suis gamin, je m'intéresse au graffiti. J'ai passé beaucoup de temps à regarder des vidéos de hip hop et de graffiti. J'ai lu des tonnes de magazines de graff, et j'ai passé beaucoup de temps à sketcher. Je suis tout simplement tombé amoureux du graffiti. »

« Les possibilités infinies des formes et des connections entre mes lettres me poussent à aller plus loin. Je ne suis jamais satisfait de ce que je fais, il y a toujours un moyen de s'améliorer. »

« La communauté du graffiti en Malaisie est assez puissante, même si elle est assez réduite par rapport à d'autres pays. Concernant les compétences, je peux dire que je suis fier de mes potes, ils assurent. On essaie de peindre le plus souvent possible, rien ne peut nous arrêter. »

L'intégralité de l'entretien est à lire en anglais ici.

Source : MTN-World

2 commentaires

  1. Hahaha le

    Lol que des lettres pompées…. ?

    • regarde ailleurs le

      D’accords avec toi, comme 95% du graffiti mondial, mais quand les gars sortent du rang, on leur chie dessus, pire s’ils font du perso, on les appellent des street artists… bref, au moins le mec se fait plaisir :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>