Crome, à la recherche de la perfection

crome-01-511

Originaire de Londres, Crome peint depuis 1996 de nombreux murs en compagnie de Towns et Vibes. Éternel insatisfait, Crome change régulièrement d'alias (Sultan, Smoke…) pour tester de nouvelles phases et de nouvelles combinaisons de couleurs.

« J'ai commencè à m'intéresser au graffiti dans les années 90, à une époque ou tout était éclaté. La scène locale n'était pas particulièrement amicale mais bien vivante. Cette hostilité faisait partie du jeu. »

« Il n'y a pas particulièrement de tendances que je n'aime pas dans le graffiti. Ce que j'aime c'est voir des choses originales. Je déteste voir une pièce qui me plait pour ensuite me rendre compte que certaines lettres sont pompées sur Rime par exemple. C'est nul. »

« Je n'aime pas vraiment ce que je fais en ce moment. J'ai besoin de m'améliorer. Chaque fois que je pense que je me suis amélioré, je vois le taff de quelqu'un d'autre et je me dis merde, je suis vraiment nul. »

Source : Spraydaily

7 commentaires

  1. bouska le

    Il à qu’a arrêter les wild-style pourris…. et dessiner… et peindre pour de vrai…. et réfléchir aussi!

  2. bouska le

    Hormis le CROME VIBES c’est nul….

  3. Lord Montana le

    ça me laisse de marbre…

  4. shockwaver le

    oh la ça c’est bien naz pour le coup

  5. Yesoooo le

    Je vous trouve dur quand même , c’est super propre et précis du moins pour les dernières du bas

    • Benoît le

      Oui c’est propre…. Mais il n’y a aucune personnalité… C’est pomper sur du pomper…. Triste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>