Jean Garet alias Krsn, une écriture personnelle

Krsn-02-511

Actif depuis le début des années 2000 en compagnie de Acroe, Bus et Fake, Jan Garet alias Krsn peint de nombreux murs à Paris en utilisant un minimum de couleurs, privilégiant avant tout, les formes et les références aux éléments ornementaux du graffiti. Bogashi a rencontré l'artiste, quelques extraits de l'interview.

Krsn, Orléans, 2000

Krsn, Orléans, 2000

« Je suis directeur artistique, illustrateur et je peins parfois sur les murs. J'ai débuté cette activité dans une petite ville de province isolée de tout en 1989-90, Vichy. Il fallait vraiment sortir les rames pour peindre et le fait d'être un grand nigaud d'ado empoté n'a pas aidé. Depuis ça va un peu mieux. »

« Je n'ai jamais arrêté de peindre des lettres, mais c'est pas mon fort, mon trait ne s'y prête pas vraiment et je n'ai rien de spécial à apporter dans cette direction. Mais depuis peu, je mélange l'écriture que j'ai développée avec les personnages et les formes de l'alphabet. Où alors je compose une pièce qu'avec les éléments ornementaux du graffiti, sans lettres. En réalité j'aime expérimenter et collectionner les écritures différentes. »

« Je peins depuis longtemps, je suis passé par plein de phases et forcément par plein de sources d'inspiration. J'en découvre tous les jours. Mais en général c'est la figuration et le trait sensible. »

L'intégralité de l'entretien est à lire ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>