Le graffiti absurde… mais intelligent du Germes Gang

Germes Gang-04-511

Depuis quelques années au Portugal, les GERMES s'inscrivent dans la lignée du CAP crew connu pour avoir un peu bousculé les puristes du graffiti classique. Se mettant volontairement en marge de la scène hardcore, les GERMES peignent de nombreux murs débiles mais marrants dans les rues de Lisbonne, clamant dans chacune de leur pièce que les règles et les diktats ne sont pas faits pour eux. On en apprend un peu plus sur les motivations du crew en compagnie de Dad161.

« C'est vraiment compliqué de définir notre style. On savait dès le départ qu'on n'était pas du tout intéressé par ce qu'on appelle le mouvement. Nous considérons qu'avoir du flow ou utiliser de nombreuses couleurs n'est pas suffisant, les idées pour dessiner des lettres et des combinaisons sont illimitées. Ce n'est ni du graffiti de toy, ni de l'ignorant, c'est quelque chose comme de l'absurdité intelligente. »

Germes Gang-03-511

« On fait partie de la génération qui a grandi dans les années 80. Durant notre enfance, on a vu quantité de dessins animés qu'on trouve désormais remarquable, c'est la même chose avec les jeux vidéos. On aime bien aussi ajouter des objets et des persos interagissant entre eux. On n'essaie pas d'éviter les styles plus standardisés, mais on ne pense pas à la scène graffiti, on est libre de faire ce qu'on veut, c'est l'essentiel. »

Germes Gang-01-511

« Le Portugal est entouré par l'Espagne, on a passé beaucoup de temps à feuilleter les mêmes magazines encore et encore avant l'apparition du graffiti en ligne. Entre 2000 et 2004, il y avait plein de bons writers à Lisbonne, bien plus originaux et authentiques que de nos jours. Il y a eu un moment ou on pratiquait un graffiti classique, c'est devenu rapidement chiant et sans intérêt, on a alors commencé à développer notre langage personnel en faisant abstraction de la merde qu'on pouvait voir dans les rues. On déteste les règles et les hiérarchies inhérentes au graffiti. On dirait qu'il y a toujours quelque chose à prouver à quelqu'un, c'est absurde et cela ne nous parle absolument pas. »

Sources : 12oz, Graff Donuts

15 commentaires

  1. pedro le

    Du graffiti de toy, dans ce qu’il ce fait de plus degeulasse. ont auras compris , pas de style, c’est leur style! C’est de la merde!

  2. FreakyFlow le

    Voilà comment la caste des mecs qui utilisent un mouvement pour en faire un marché, est ce qu’il n’y a que moi qui voit de la pornographie à s’affirmer au travers d’un mouvement brut en le reléguant à ce qu’il devait exprimer c’est à dire le néant ? Pour moi c’est une solution de facilité qui consiste à s’enfermer tout seul dans une recherche mortifère… mais de quoi ? En France ça rejoint forcément les PAL mais aussi des mecs comme Necro.
    On dirait que le (pop) art est une finalité pour ces mecs c’est quand même étrange non pour des vandales ?
    Une phrase sur le projet Lasco m’a interpellé justement à ce sujet :  » Le cœur du projet réside dans ces innombrables œuvres furtives à mi-chemin entre art conceptuel et blagues potaches. « .
    C’est donc ça le post-graffiti civilisé ?!?
    Où sont les miens ?

  3. FreakyFlow le

    Pour ceux qui aiment l’absurde  » le loup des steppes » D’Herman Hess et plus léger mais dans le prolongement de ce crew « comment je suis devenu stupide » de Martin page.

  4. VLOLDEMOR le

    INCOMPARABLE AUX CAP

  5. PP le

    c’est moche, nul , de l’art de toy. encore un article de mer**.

  6. FreakyFlow le

    Et j’oubliais le maître du genre Albert Camus avec « le mythe se Sysiphe », si chercher du sens c’est trouver du non-sens, l’absurde est un foyer bien confortable pour celui qui ne veut pas bouger… il faut imaginer le lucide qui se rend à l’abattoir heureux parce que « le courage consiste à choisir le moindre mal aussi terrible soit-il encore. »
    J’y vais j’ai sport…

  7. oulla le

    « on a alors commencé à développer notre langage personnel…. » alors la les gars laissez moi douter de votre langage personnel, ça ressemble juste à la majorité du graffiti actuel, ignorant, absurde oui mais surtout à la porté de tous.
    Pas de règles, pas d’esthétique, du graffiti pur… et aussi de la peinture de toy
    C’est comme ça, dans l’air du temps à vrai dire, archi tendance … un truc de suiveur, rien de créatif.
    Mais comme disait Jean Yanne: « C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule »

  8. Lolo le

    @freakyFlow je ne suis pas d’accord ! Pal, sdf et compagnie….OK! Mais necro avait du style ! Pour les autres…. Oui c’est de la merde!

    • FreakyFlow le

      Je ne parle pas de ses prods sur trains mais de ses toiles 3D/contemporaines sans pour autant trop cramer son blaze, alors chut 😉

  9. Juanito Velasquez le

    Nothing new in this.
    claiming to do something different but I can’t see any smart researches
    even not interesting.

  10. craycray le

    Allez critiquer sur Youtube. M’étonnerait qu’ils suivent all city et parlent français.

    • FreakyFlow le

      Je ne pense pas que ces critiques leur soient adressés vu qu’ils ne sont qu’un ersatz d’un mouvement élitiste décadent comme tous les mouvements et le problème toujours c’est qu’ils ont le malheur de croire que le graffiti est un mouvement artistique alors qu’il est social… donc il n’y a rien à combattre autre que la misère de laquelle il se moque ici.

  11. Lolo le

    @FreakyFlow. J’aimais vu ces toile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>