Les aventures de Orcke à Recife

Orcke Recife-01-511

Les 10 bonnes années regroupe de nombreuses photos de TER peints dans le sud de la France au début des années 2000, mais pas que. Certains writers publient aussi leurs anecdotes, les petits détails croustillants et amusants qui accompagnent chacune de leurs missions en France et à l'étranger.

Orcke TPA, actif sur TER au début des années 2000, s'est rendu au Brésil pendant quelques mois en 2008. Cédant à l'envie irrépressible de peindre le modèle de Recife, il s'introduit dans un dépôt en pleine journée, tongs aux pieds.

Orcke Recife-02-511

« Un dimanche vers midi, je suis dans un bus pour rentrer chez moi, quand j'aperçois en passant sur un pont des voies ferrées avec au fond des rames bleues garées sur ce qui semble être un dépôt de casse, à l abandon. Je bouillonne, je rentre en speed, choppe quelques sprays et y retourne illico. C'est l ancien métro qui fonctionne encore sur une ligne mais qui passe dans des favélas trop ghetto pour qu'un petit gringo comme moi y rentre. L'occasion est trop belle surtout que depuis 2 mois j'ai pas fait grand chose ici. Sur place, je zone, cherche une entrée, que je trouve assez facilement. Passe par un jardin, un grillage à sauter, me voilà dedans. Des herbes hautes, un bâtiment défraîchi, des bouts de wagons rouillés, des trains entiers posés là. C'est calme, ça a l air calme en tout cas. Comme d'hab, je commence mon petit tour, je me faufile entre les trains, je zone, j'écoute. Quelques voix se font entendre au loin, dans un bâtiment portes ouvertes mais ce bâtiment est bien à une centaine de mètres de là où les wagons sont garés. Pas ou peu de vis à vis, je ne suis pas tellement à l aise, mais l envie est trop forte. Les trains semblent vraiment abandonnés, tous marqués d'impacts de balles, pas un graff ou un tag. Je ferme doucement les portes du wagon, je pose mon sac, enfile les gants, ça part de là. J'vais faire ça vite, j'ai des bombes brésiliennes Colorgin Arte pourries, short, havaïanas aux pieds. Je trace, commence à remplir ma croûte, perso Bender dégueulasse, pause , écoute, regarde à droite, regarde à gauche. RAS. Je continue, je finis mon remplissage, j'écoute, rien. Je fais mon fond, tranquille, je commence à être bien, ça sent la fin et le plan tranquille. »

Orcke Recife-03-511

« Je me retourne, et derrière moi, j'vois 2 mecs adossés au bâtiment que j'avais dans le dos, en train de me regarder calmement. Ils sont à 50 mètres. Je m'arrête, les regarde, ils me regardent, ne disent rien. Bon, ils n'ont pas l'air hostile. C'est forcément des travailleurs vu qu'ils sont dans le dépôt, mais ils me disent rien, donc je décide de continuer comme si de rien n'était. Je commence quand même à avoir la susu, et j'accélère. Contours de briques, tous les 3 coups de bombes je me retourne pour voir ce qu'ils font. Ils n'ont pas l air énervé, ils ne bougent pas. Fond terminé, je les regarde de nouveau, et là, un 3ème mec arrive en vélo, et se cale avec eux. Il a l air âgé, il a une tenue bleu foncé et j'aperçois marqué Seguranca. Sécurité. Oups. Le mec, la cinquantaine, moustachu, ne s'approche pas plus que les autres et à vue d'œil, il n'est pas armé, il a juste une matraque, ça me rassure un peu. Je les regarde, ils me regardent, mais ne disent rien. Il manque juste les contours et les lights, je décide de continuer, au pire vu l'âge du sécu, en vélo sur les voies, je pense le distancer assez facilement, même en tongs. Je speed, finis mes contours en 2/2, quelques lights coulantes dégueulasses, eux ne bougent toujours pas. Je range les bombes, fais 2, 3 tofs avec un œil derrière la tête au cas où ça arrive. Je range l'appareil dans ma sacoche, prend mon sac de sprays et m'apprête à partir par où je suis arrivé quand le vieux sécu commence à me crier des trucs en portugais. Je ne parle pas encore trop bien, mais je commence à comprendre certains mots, certains bouts de phrases. Il me dit de venir le voir. Je suis pas serein , mais j'y vais quad même. Il parle fort mais n'a pas l'air énervé plus que ça et surtout il est sur son vélo. Je me dis qu'au pire je mets un chassé dedans et me barre en courant si il y a le moindre soucis. Sur les voies, en tong, je suis plus rapide que lui en vélo quoi qu'il arrive. J'arrive à son niveau et il commence à m'enchaîner de paroles, je pite rien, nada. Il voit que je ne capte pas, voce tem autorizacao ? voce tem autorizacao ?. Je capte le dernier mot, autorisation. Sim je lui réponds. Oui, bien sûr que j'ai l autorisation ! Il me baragouine des trucs, je comprends qu'il me demande par où je suis rentré, je lui montre au loin le grillage. Il me dit nao, naaao, vem aqui. Il est assez souriant, je commence à être à l'aise, je le suis. Il me ramène à l entrée principale du dépôt, m'ouvre le portail, me serre la main et me dit au revoir. Obrigado avec mon accent français pourri. Moi, le smile jusqu'aux oreilles, surexcité par l'aventure, je trottine pour vite aller prendre un bus avant qu'il ne comprenne. J'ai appris un peu plus tard par des potes brésiliens que quelques mois avant mon arrivée à Recife, les Os Gemeos et leur équipe étaient venus peindre un métro en mode légal au même endroit. Le sécu m'avait pris pour l'un deux. Merci les artistes ! »

En bonus, quelques trains peints par Orcke en France.

Orcke Recife-05-511

23 commentaires

  1. Il nous ressort sa collec des 4 couleurs TER le coquin, si la date est 2005 je connais des gens qui les ont rentré avant mais est ce que quelqu’un sait qui est le premier a les avoir tous rentré et surtout… à quelle date ?
    Du coup on va pas chipoter s’ils ne sont pas tous bas chrome, c’est dans l’idée… sauf si c’est important aux yeux des collectionneurs ^^

  2. Du coup on peut peut être décliner avec les métros, les lignes du métro parisiens, le plus grand, le plus haut, les plans les plus fous (genre boeing et char d’azyle ?), les trucs emblématiques (Têtes de Fint sur RER) et les icônes (arc de triomphe, eurostar, tgv de la poste)… avis aux anciens et surtout aux playerz ^^

    • Slow le

      excuse moi d’interrompre ta discussion avec toi même, j’ai une question : « les têtes de Fint » ? mais de quoi parles-tu ?

      • Toujours pas, je vous propose d’initier un projet collectif qui ramènerait des lettres de gloire aux soldats inconnus, ce serait une sorte de hall of famé du graffiti pour claquer le beignet à ceux qui font semblant de ne pas savoir, nous avons tous des images emblématiques coincées au fond de notre rétine et je pense que les mecs de la middle school se rappelle de FINT qui avait fait une lettre sur chacune des têtes de RER qu’il avait marqué à la bombe. Donc je te propose à toi aussi de commencer à rassembler ce que tu aimerais mettre en avant pour qu’il soit accessible à tous dans un endroit dédié. Prend ça pour un exposé et comme je vous demande de participer je ne suis pas sûr qu’on puisse parler d’un soliloque ^^

        • (Pour être plus précis, la photo en question est donc quatre RER alignés et FINT qui a fait une lettre par tête, photo de nuit, collage punk et prise d’en haut à gauche si quelqu’un se rappelle du fanzine ça m’aidera à le trouver dans mes archives)

        • L’intérêt c’est aussi peut-être de numériser tout ça (surtout tout ce qui est avant 2005 justement des trucs qui tournaient sur aero quand tu pouvais faire ta page perso (je crois)) pour faire une sorte de topo sur l’histoire du graffiti par ses masterpieces, ça te dit ?

      • Slow le

        On&On peut-être ? Merci pour ta réponse.Tu mets en avant dans tes textes un certain goût pour le graffiti disons de haut niveau, donc ca m’étonne un peu que tu aies bloqué sur un graff de Fint, vue la médiocrité du gars en question et le manque d’intérêt total de ses pièces, tous supports et toutes époques confondues. A vrai dire j’avais même complètement zappé l’existence de ce type ou de son groupe.

        • Je pense qu’après 20 ans tu ne peux pas être tenu de tes anciens schémas.
          Je revendique au contraire le graffiti de cage d’escalier mais ça ne m’empêche pas d’avoir un avis sur les productions dites civilisées, graffiti de haut niveau je ne vois pas ce que ça peut représenter mais si je suis exigeant ça peut s’y résumer si tu le remplaces par expression ou création.
          Le graff en question n’est pas esthétique, ça reste un graff, l’équipe a creusé un sillon quoique t’en dises et certains ont marqué l’époque plus que d’autres, l’intérêt de ce groupe serait déjà le keep rollin’ même si c’est avant tout une propagande ça reste et ça continue à alimenter mon inconscient…
          Les nouveaux ne connaissent sûrement pas (la plupart étaient pas nés ou en primaire) mais je pense qu’il est important de tracer un parcours de façon objective et je pense que les D77 si c’est eux dont tu parles ont quand même marqué quelques points et ont toujours une actualité plus ou moins liée à leur positionnement/démarche : Keag est toujours là avec Sore, Cezam compte ses pièces, Zeno tente le street-art, Deser est productuer/Dj pour les trucs indiens/hip-hop, Junky fait les sons de Kool Keith, Shuck2 est toujours dans son expression style particulier, Bab’s commence à sortir des trucs cools, Adek fait son truc à l’étranger…. donc pour moi toujours c’est pas la pire équipe et de loin sauf qu’elle ne communique pas ou à travers des clichés qui en font aussi l’identité. Je comprends qu’on puisse ne pas les aimer mais je sais qu’à un moment ils ont questionné ma pratique et c’est en ça que je trouve important de leur rendre (aussi) ce qui leur appartient (à nous aussi du coup)

          Le problème c’est que justement personne n’est là pour dire objectivement qui a fait quoi et qui fait quoi aujourd’hui, c’est un boulot c’est sûr mais je pense que c’est important de le faire à un moment parce que beaucoup de choses partent de là… selon moi toujours.

        • Dis-moi les pièces vandales qui t’ont marqué, si je ne les connais pas ça me permettra de les mettre en relation avec les autres et de commencer mon remplissage, c’est valable pour tous ceux qui veulent participer : quelles sont les pièces vandales qui vous ont le plus marqué toutes époques confondues et si vous avez des ovnis du genre azyle qui sont inconnus parce qu’ils bossaient ou parce qu’ils n’ont pas internet c’est aussi à nous de les relayer, l’approche critique c’est accepter que l’autre fasse mieux que nous pour lui rendre hommage. On arrivera assez rapidement à dégager ce qui ont véritablement participé à l’expression et au contraire ceux qui s’en sont servi pour leur petite personne ^^

        • Slow le

          Bel hommage aux D77 qui n’en demandent probablement pas tant… le seul sillon qu’ils aient creusé étant celui de la médiocrité voire pire, je te trouve bien compréhensif, j’espère vraiment que ce sont tes potes. Encore, la partie graffiti, bon la jeunesse tout ça, c’est moche mais y’avait de l’énergie c’est vrai… mais mettre en avant leurs activités plus ou moins récentes, là c’est dur : Keag qui gribouille des culs, Cezam qui compte plutôt ses bouteilles vides à mon avis, les vendus du « street art » no comment, et le meilleur : « junky fait des sons pour kool keith »….très impressionnant mais ça se range où dans le tiroir graffiti ?
          Après je n’ai absolument rien contre ces mecs, d’ailleurs je reconnais que les graffs actuels de Babs sont pas mal (mais le support sans aucun intérêt donc au final le tout est sans intérêt) – mais que tu les prennes comme exemple de ce que tu trouves emblématique dans le graffiti, discrédite un peu tout le reste de ton discours habituellement ultra critique envers tout.
          En fait tu m’intrigues, quels sont tes autres goûts en graffiti ? (et pas en musique, pitié !)

        • Tu vois comme tu es condescendant.
          Comprends-tu que je te parle de peinture ici
          Donc de pièces qui ont fait ton parcours comme le mien
          Je comprends ton positionnement vu que les D77 ne te laissent pas le choix,
          après tu peux dire ce que tu veux si ce qu’ils font aujourd’hui ne te va pas, surtout vu comment tu les réduis alors que tu peux difficilement les déloger dans leur catégorie, je connais aussi les limites de leur référentiel et ça aussi…
          Je te parlais d’UNE pièce, d’une fulgurante ou d’un coup de chance
          La musique accompagne le reste parce que c’est la MALADRESSE que je revendique
          L’erreur comme une intention cachée, donc je dirais que malgré mes commentaires sur SEE je ne peux pas lui enlever son double deck emblématique donc c’est en ça que je te dis que je fais la part des choses et que je ne suis pas tenu de la cohérence qui t’enferme.
          Je sauverai sûrement une pièce de chaque parcours des mecs (y compris tous ceux que je jonchaie ici) qui font des trucs de barrés souvent super chem et parce que j’espère que chacun a pu être le king de son coin une journée au moins, c’est ça que j’aimerais fêter : le jour où personne ne pouvait venir te chercher.

          Je te propose de mettre en avant un gars de ton coin, de ton crew s’il le mérite, qui se présente avec une pièce de compétition… on en a tous, dans les cartons ou les disques durs donc je me dis qu’à un moment ce serait bien de pouvoir les regrouper.. sinon ça sert à quoi ?!?

          Si aujourd’hui je te parle de mecs en province comme Pepper des Alccolique Lovers (ils comptent leur bouteille aussi tu crois ?!?) à Toulouse personne ou presque ne les connais et pourtant je pense que certaines pièces méritent justement d’être mis en avant aujourd’hui parce que ce mec là n’avait pas tes limites et que tout seul il met sûrement encore aujourd’hui (même s’il a eu à priori une carrière fulgurante) toute ton équipe à l’amende.

          Je te parle donc bien de tous les mecs pourris qui traînent, de tous les bras cassé qui se retrouvent à peindre je ne sais quoi mais qui arrivent quand même à ouvrir des fenêtres donc à changer des vies… c’est con mais l’art brut sert aussi à celui qui le regarde surtout s’il y a des mots écrits 😉

          Imagine un Panthéon, un musée gratuit ou tu peux aller retrouver l’histoire par ses batailles emblématiques remportées, je pense que ça mérite justement parce que certains en sont réduit à se détruire et c’est ça que je trouve moyennement marrant… moi ?!?

        • PS je te rappelle qu’on vient d’une époque où les b-boys pratiquaient les 4 disciplines, Keag continue le vandale et faire dj ou du son peut être le prolongement direct du graffiti quand tu continues à avancer par les moyens dont tu disposes pour arriver là où tu veux. La mauvaise foi aussi a ses limites et j’ai pas besoin d’être pote avec quelqu’un pour voir ce qu’il fait en bien, l’investissement étant mon critère principal même le pire connard du monde aura de la grâce à mes yeux tant qu’il sait bosser, qu’il le fait honnêtement et qu’il marque de son empreinte un environnement qui va inspirer ensuite tous ceux qui iront dans le sens de l’esthétique que tu recherches. Je crois effectivement à te lire que je veux rendre hommage à ceux qui n’en demandent pas tant parce que justement ils le font pour les autres donc la reconnaissance ne peut venir que de quelqu’un qui saurait les remplacer dans sont contexte sans leur mettre le nez dans le caca parce qu’il y aussi un temps pour tout et que si je crois au déterminisme, j’attends généralement que les gens meurent pour apprécier l’oeuvre d’une vie. Donc pour répondre encore à Papa, je crois que j’écris pour que des mecs comme toi arrêtent de tirer sur l’ambulance.

  3. SI on se motive tous j’en fais un site assez vite, j’ai besoin de vous pour ça, me motiver en premier et vous investir ensuite… allez viens Freddy l’heure de la vengeance a sonné 😉
    Ps : si vous avez d’autres catégories à proposer dans le genre choc, des records (tag le plus long ?) et peut-être même ériger un Panthéon du top 5 dans chaque discipline (du tag au whole-train mais uniquement vandale hors les murs (sauf dépôt bien sûr ^^) et pourquoi pas photos d’ambiance par catégorie (in effec’, bluff, etc)? J’ai du temps et des compétences donc si ça tente quelqu’un je vous attends depuis longtemps 😉

  4. Je voulais l’appeler « Prince de la ville » et diviser aussi les époques (80-90-00-10) avant d’en faire un classement final, je pense que c’est en route dès la semaine prochaine, préparez vos archives on va défoncer des dents et remettre des couronnes 😉

      • Sinon tu fais comme tout le monde et ça tombe bien c’est l’hiver donc bonnet écharpe direction cyber, tu créais une boîte gmx qui ne demande pas d’autre mail pour se créer ça te prend 5 minutes tu m’enverras tes photos de ce compte et tu seras tranquille pour la suite… si tu deviens un interlocuteur privilégié, on se rencontre pour se donner les autres moyens de communications qui nous permettront d’échanger sans être inquiété. Dernière solution sinon t’as plein de tutos internet pour cacher ton ip et en même temps j’espère sineèrement que les condés ont autre chose à foutre que de traquer des tagueurs aussi radicaux soient-ils encore ;).
        Sors de tes clichés sinon et si tu suivais tu saurais facilement qui je suis et que malheureusement je ne suis pas payé à l’heure ^^

  5. Papa le

    @FreakyFlow… tais-toi.

    • Tu sais Papa que je vague avec mes mots : punition, tabassage, gros chromes dégoulinants, pochoirs artistiques et surtout surtout performances, ça te dit pas un truc sur les anciens pour faire ressurgir des mecs qui pourraient revenir s’ils en avaient l’occasion ou le support ? Je connais plein de mecs qui ont arrêté parce que la vie les a rattrapé, je me dis qu’avec l’or qu’ils ont dans les mains il serait temps qu’ils viennent reprendre leur poste sur le terrain…

      • Papa le

        Haha, c’est pas avec du rap que tu vas m’attendrir.

        • C’est la première fois qu’on me dit que Lunatic c’est pour attendrir, là c’était plus pour te dire que ‘est pas obligé de lire pour que tu ne subisses pas la présence du tagueur par pavés inconsidérés… je crois plutôt au contraire que j’ai envie de t’énerver pour que ça déborde sur les murs tu sais 😉

  6. (tague plutôt que vague même si ça colle aussi pour aller dans ton sens ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>