Invasion de Kraken à Paris

Kraken-01-511

Tout droit sorti des légendes scandinaves, le Kraken (un monstre marin de très grande taille doté de nombreuses tentacules) débarque à Paris. Au fil de ces derniers mois, la créature fantastique s'est fait une place sur des spots en hauteur, dans les rues de la capitale. L'artiste qui se cache derrière cet avatar n'hésite pas à escalader les façades abruptes pour peindre au pinceau son calamar géant, dont les tentacules s'étendent sur plusieurs mètres.

16 commentaires

  1. boss2panam le

    enfin un street artist à respecter

    • Attendons de savoir à quoi ces traces lui servent avant de se prononcer…. la sortie du bois est souvent une mise à l’air avec combustion instantanée. Pour l’instant il n’y a que la signature en trop 😉

        • Tu vois ce que je disais tout à l’heure, je soupçonne qu’on t’ait piraté ton compte même ^^. Sinon même époque en plus donc forcément mêmes références, dédicace à Brian sauf pour ses toiles à la 8,6 mais bien pour l’album de Kery, mon préféré je pense.

        • Trompé d’interlocuteur, je croyais que c’était l’autre habitué du fond de la salle, je laisse au CM le loisir de le laisser ou pas 😉

        • freddy krueger le

          « je croyais que c’était l’autre habitué du fond de la salle »
          bah non j’aurais jamais choisi ce morceau mais celui la :
          https://youtu.be/lQF2px-2Cy4
          mais a part La cliqua, l’album d’Idéal-J et le 1er de Tandem j’ai vraiment du mal a réécouter du rap « a l’ancienne », je trouve les textes vraiment pauvres comparés au rap (indé) de maintenant…

      • Le problème du rap indé c’est qu’il se construit généralement en contre et du coup tu te retrouves vite avec des mecs convaincus de la même chose… un côté sectaire à la Anfalsh et dans un autre style à la Rumeur. Moi j’ai toujours aimé le rap lucide à la Fabe (scred en embuscade), Idéal J ou des trucs du genre mais si t’as des pistes je suis preneur 😉

        • freddy krueger le

          « Le problème du rap indé c’est qu’il se construit généralement en contre et du coup tu te retrouves vite avec des mecs convaincus de la même chose… »
          c’est pas un problème pour moi au contraire c’est le but du rap d’être « contre », surtout si leurs convictions sont justes et ça me parait être le cas chez ceux que t’as cités…

          « un côté sectaire à la Anfalsh et dans un autre style à la Rumeur. »
          le côté sectaire d’Anfalsh ne me pose pas de problème non plus je suis pareil, mais écoute les albums solo de Casey ou Prodige c’est différent ils sont plus dans la réflexion, voir la dépression (donc lucidité?) que dans « l’égotrip », et surtout personne dans le rap français n’arrive a la cheville de Casey niveau écriture.
          après La Rumeur c’est différent ils sont indés sans l’être vraiment, ils sont régulièrement invités dans les médias, ils font des films sponsorisés par canal+ et se sont mis a faire de la trap de merde en label…
          n’empêche que Hamé reste dans mon top 4 (j’arrive pas a me décider pour le 5ème..) des meilleures plumes avec Vîrus et ses phrases a double voir triple sens et Furax dans un style plus véner…

          « Moi j’ai toujours aimé le rap lucide à la Fabe (scred en embuscade), Idéal J ou des trucs du genre »
          pareil mais franchement j’ai jamais aimé Fabe, ni son flow ni ses textes beaucoup trop simplistes a mon goût, aujourd’hui des minots d’à peine 20 ans sont aussi lucide que lui (voir plus) et ont un niveau d’écriture nettement supérieur comme Melan ou Paypay par exemple…
          https://youtu.be/nlBscVeuFR4
          https://www.youtube.com/watch?v=gBncLnrLBUI

           » mais si t’as des pistes je suis preneur  »
          ouais Vîrus déjà
          https://youtu.be/UdMDUW9EWNo
          https://youtu.be/e26LcYylVBM
          Furax, Scylla
          http://www.dailymotion.com/video/xtncjt_scylla-feat-furax-faites-nous-mal-qu-on-se-sente-vivre_news
          https://youtu.be/FbWFCRKtWJQ
          https://youtu.be/2av7_gzYpr4
          Cenza
          https://youtu.be/zVwVyjsFx3w
          https://youtu.be/371au9WzGfI
          y’a aussi 10 vers, Ritzo, Al, La Gale, Paco, VII, Unick et 2-3 autres qui font encore du rap…
          et Stick évidemment !
          https://youtu.be/QnB4WOR7zEk

        • Cool, merci Freddy… Virus j’aimais déjà mais à un moment faut qu’il dépasse son complexe parce que j’en ai marre de tourner autour, Casey aussi elle est dans mon top 5 mais pareil faudrait que quelqu’un lui donne la piste de sa fontaine, Fabe c’est pour l’album la rage de dire (et j’aime le reste pour sa maladresse timide justement)… je vais écouter le reste et ça se trouve ça finira sur ma mixtape, je te dirais et au pire je te créditerai 😉

        • freddy krueger le

          « Virus j’aimais déjà mais à un moment faut qu’il dépasse son complexe parce que j’en ai marre de tourner autour, Casey aussi elle est dans mon top 5 mais pareil faudrait que quelqu’un lui donne la piste de sa fontaine »
          déjà si Baudelaire n’avait pas été aussi dépressif il n’aurait jamais écrit les fleurs du mal si tu vois ce que je veux dire…
          et le cas de Vîrus ne se résume pas a de « simples » complexes c’est bien plus compliqué que ça, il est mal depuis tout petit et la vie qu’il a eu ensuite n’a rien arrangé, l’alcool, les meufs (surtout une) et la taule l’ont vraiment cassé, il ne fait pas semblant…
          pareil pour Casey qui a sans cesse subit des humiliations quand elle était gamine a Rouen (jolie petite ville de france ou quand le nègre passe y’a des dents qui grincent) parce qu’elle n’avait pas la couleur locale, c’est des trucs qui te marque a vie ça elle non plus ne fait pas semblant https://youtu.be/eW5gox4s9eQ
          même si elle « relativise » avec l’âge…
          Furax aussi qui s’est fait défoncer tout les jours par son taré de daron et qui a été obligé de fuir dans le sud avec ses frères et sa daronne, pendant 10 piges ils ont habités dans deux caravanes derrière un parking pour camions, moins longtemps pour ses frères qui ont prit 12 et 6 piges et pendant ce temps il est tombé sévère dans la came, mais malgré tout il s’en est sortit plus ou moins bien…
          tout ça pour dire que c’est trop facile de dire « il faut qu’ils fassent ceci ou cela », c’est comme si tu demandais a un mec qui a le cancer d’arrêter d’être malade…

           » je vais écouter le reste et ça se trouve ça finira sur ma mixtape, je te dirais et au pire je te créditerai  »
          ahah Stick déjà ça m’étonnerais mais j’savais pas que tu faisais des mixtape t’as un lien ?

  2. zapatate le

    petite casdèd à Agnès B

  3. Bien ouèj alors j’hésite entre le carton jaune et le carton rouge… c’est pas non plus les VAO qui font les rebelles à taguer en costard sur le podium pendant les défilés. Avec Castelbajac c’est un peu le même délire pas les mêmes conditions mais la question est équivalente…

    Ca tombe bien justement parce que je me pose la question des ouvertures sur le monde du cool, dans quelles conditions peut-on se faire rincer par un créateur ou trahir avec une marque sans trahir sa démarche ou ses principes ?

    Un artiste street-art a t’il un street-crédibilité à défendre ?
    Une oeuvre déclinée en textile est-elle toujours une oeuvre ?
    Si on entre dans une dimension marchande faut-il y associer obligatoirement une portées sociétale (cause défendue hors humanisme crade à la JR) ou reverser les bénéfices notamment ?)
    Un artiste engagé peut-il se faire embaucher sans trahir ?
    Un street-artist doit-il chercher une visibilité par tous moyens ?
    D’où peut venir la légitimité d’un street-artist une fois qu’il a marqué la rue de son action ?
    Si un curateur est un artiste, que deviennent les artistes ?
    Les créateurs (mécènes ou partenaires) sont-ils les mieux placer pour mettre en avant un talent ?
    Et enfin pour finir qui refuserait si on lui proposait de faire une exposition à la galerie du jour s’il peut faire ce qu’il veut ?
    Merci pour vos réponses, Freddy si t’as le temps ça m’intéresse de connaître ton avis 😉

    • freddy krueger le

      « Merci pour vos réponses, Freddy si t’as le temps ça m’intéresse de connaître ton avis  »
      je voudrais bien mais je ne saurais pas quoi répondre, tout ça ne me concerne pas je ne suis ni artiste ni street-artist…
      la seule question a laquelle je peux te répondre c’est la dernière, je refuserais immédiatement sans aucune hésitation.

      • Freddy là tu m’intéresses parce que j’en fait appel à ton objectivité au-delà des batailles de clocher donc si tu mets ton combat perso de côté tu peux quand même te dire que certains sont sincères et ne font pas d’ombre au graffiti pour autant, je pense à Swoon par exemple.

        Comme tout le monde considère que le graffiti fait partie du street-art tu as donc aussi, comme ici ton avis à donner et il peut aussi bien aller contre tes principes parce que je ne te réduis pas à ça.
        Ca pose bien sûr la question de l’évolution quand tu as fait le tour de l’expression graffiti, si tu ne veux pas la trahir tu es obligé de t’inscrire dans un autre référentiel et je te demande si le street-art, c’est à dire vouloir plaire aux gens plus que les blesser, n’est pas aussi signe de sagesse ou de fin de cycle.

        Si pour l’instant ça t’es (encore ?) impossible viendra peut-être le temps ou ton (notre ?) parcours en contre permet aux suivants de ne pas tomber dans les mêmes travers ou sacrifices donc on a le choix entre s’adresser directement aux petits pour des choses qu’ils ne sont pas encore à même de suivre ou de s’adresser aux autres pour qu’ils s’en occupent… la dictature du cool impose donc que quelqu’un fasse le lien et qui d’autre que le mec qui est à la fois dans le réel et le symbolique ?

        J’aimerais crever le plafond de verre et j’ai aussi besoin de toi pour le faire 😉

        • freddy krueger le

          « Freddy là tu m’intéresses parce que j’en fait appel à ton objectivité au-delà des batailles de clocher donc si tu mets ton combat perso de côté tu peux quand même te dire que certains sont sincères et ne font pas d’ombre au graffiti pour autant, je pense à Swoon par exemple.  »
          je ne connaissais pas et oui elle est sûrement sincère et en effet elle ne fait pas d’ombre au graffiti vu que ce qu’elle fait n’a rien a voir, en fait j’ai pas de problèmes avec les street-artist j’ai un problème avec ceux qui mélangent street-art et graffiti, pas forcément parce que je les aimes pas (même si j’en déteste quelque uns genre invader) mais juste parce qu’on ne fait pas du tout la même chose c’est tout…

          « Comme tout le monde considère que le graffiti fait partie du street-art tu as donc aussi, comme ici ton avis à donner et il peut aussi bien aller contre tes principes parce que je ne te réduis pas à ça. »
          pas tout le monde heureusement ! et ce n’est pas parce que certains considèrent que c’est pareil qu’ils ont raison, surtout qu’en général c’est ceux qui n’y connaissent rien…
          mais je vais remplacer street-artist ou artiste par graffeur alors
          « dans quelles conditions peut-on se faire rincer par un créateur ou trahir avec une marque sans trahir sa démarche ou ses principes ? »
          aucune, du moment que tu te fais rincer tu trahis les principes même du graffiti : la gratuité et l’anonymat.

          « Un artiste street-art a t’il un street-crédibilité à défendre ? »
          non du moment que tu reviens prendre tes places quand on te repasses ça suffit je pense, pas besoin de jouer la caillera surtout qu’on ne fait que colorier des murs…

          « Une oeuvre déclinée en textile est-elle toujours une oeuvre ? »
          pour moi un graff sur mur n’est déjà pas une œuvre.

          « Si on entre dans une dimension marchande faut-il y associer obligatoirement une portées sociétale (cause défendue hors humanisme crade à la JR) ou reverser les bénéfices notamment ?) »
          même réponse que la 1ère du moment qu’il y a de l’argent en jeu c’est mort.

          « Un artiste engagé peut-il se faire embaucher sans trahir ? »
          non.

          « Un street-artist doit-il chercher une visibilité par tous moyens ? »
          dans la rue oui mais tout dépend des gens moi j’ai mes limites…
          après j’ai rien contre ceux qui mettent leurs tofs ou vidéos sur le net pour plus de visibilité mais je ne le ferais pas.

          « D’où peut venir la légitimité d’un street-artist une fois qu’il a marqué la rue de son action ? »
          légitimité pour faire des expos ? y’en a pas même si c’est le plus gros cartonneur du monde.

          « Si un curateur est un artiste, que deviennent les artistes ? »
          la pô compris…

          « Les créateurs (mécènes ou partenaires) sont-ils les mieux placer pour mettre en avant un talent ? »
          surtout pas ! si les graffeurs veulent vraiment faire des expos qu’ils se démerdent avec leurs propres moyens plutôt que d’enrichir des ordures, ça me dérangerais moins déjà…

          « je te demande si le street-art, c’est à dire vouloir plaire aux gens plus que les blesser, n’est pas aussi signe de sagesse ou de fin de cycle.  »
          je vois ce que tu veux dire mais je pense pas, c’est surtout signe que le mec veut gratter de l’oseille…
          si t’en a marre ou que tu t’assagis t’arrêtes t’essaies pas de te recycler dans un milieu a l’opposé du tiens en reniant tous tes principes.

          par contre si tu peux simplifier le dernier paragraphe je suis pas sûr de bien comprendre..

        • Merci pour tes réponses Freddy et tes efforts que je note…

          « Si un curateur est un artiste, que deviennent les artistes ? »
          Là c’est vraiment technique j’avoue parce que le nouveau positionnement (depuis 3-4 ans quand même) c’est que les organisateurs deviennent eux-même des artistes puisque c’est leur regard qui donne de la valeur et le mélange qui fait un cocktail unique. Là je pense que je voulais dire que si un mec se proposait d’exposer des graffeurs, ils ne seraient donc pas des traîtres à tes yeux tant qu’ils restent cachés et que leur démarche reste gratuite, j’ai bon ?

          Sinon pour le dernier paragraphe ça rejoignait cette idée qui dit que la défection peut aussi se transformer en expérience pour les suivants qui ne savent pas encore où mène le chemin qui est une impasse si on s’y cramponne….

          Donc j’ai écouté les liens que tu m’as envoyé, je pense que je reproche à l’asocial club le fétichisme de la noirceur (c’est un style qui ne me parle pas simplement) donc Virus est pas très en forme et si son écriture est une thérapie je trouve simplement qu’il ne guérit pas assez vite pour moi, ça n’enlève rien à sa plume et c’est sûrement aussi ce qui lui donne ce cachet particulier. Baudelaire fumait des joints aussi, on a déjà ça en commun 😉

          Pour Casey je l’aime beaucoup aussi parce que c’est une écorchée justement par le fait de ses origines métisses (quand le dieudonisme rejoint le jusqu’au-boutisme à moins qu’il ne le précède) et aussi de sa condition de meuf. Une fois j’ai mis 3 chansons à me rappeler que c’en était une même pour te dire mais tu connais aussi les effets de l’alcool ^^

          En fait je ne leur enlève pas leur parcours qui doivent aussi faire écho pour les apprécier mais pour moi « le malheur ne donne aucun droit  » mais donne des obligations comme essayer d’arrêter de parler aux murs, c’est l’impression que j’ai eu (mélancolie contreproductive de choses auxquelles on ne peut rien changer, ce que je reproche à la scred en plus de traîner avec un certain facteur) et ça me rappelle aussi pourquoi sûrement j’en écoute de moins en moins sauf que je préfère les petits énervés ou les anciens constants comme Iron ^^.

          Je dis juste, tu vas pas bien et si t’as fait deux albums dessus tu peux aussi essayer d’en faire quelque chose d’autre donc si « Résister, c’est le début de la victoire  » je pense qu’il faut à un moment se mettre en mouvement pour le faire (à moins qu’ils soient investis de mission comme conscientiser les plus jeunes), que le marché du disque n’est pas forcément le mieux pour ça (prêcher des convaincus et considérer que l’autre est ennemi par essence) et qu’enfin face à l’absurde (mort, corruption, non-sens..) il n’y a que deux réponses : le suicide ou la révolte… la dépression étant l’euphémisme du second. Si t’as un cancer je te dis juste arrête de te plaindre, combats ta maladie et rends-toi utile pendant que tu le peux…

          et les mixtapes c’est comme le reste, si tu ne sais pas il suffit d’apprendre, j’ai pas dit que j’en avais déjà sorti mais j’ai dit que j’en sortirai une avec un de mes trucs et ça fera certainement honneur à ce qu’on aime tous les deux… si je galère je connais des champions du monde donc ça devrait passer mais tu sais ce que c’est que demander, on a toujours l’impression qu’il faut rendre après ! La merde frère, vive l’indépendance des diamants solitaires

          Étant donné ta réaction j’aimerais savoir pourquoi t’en a pas déjà fait une d’ailleurs, t’en as pas marre comme moi que les autres placent toujours leurs même potes sans passer le périph ?!? A un moment il faut leur renvoyer la merde tu sais et je pense que tu es assez qualifié pour ça, aïwaaaaa ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>