Acne, être partout et en faire le plus possible

Acne-01-511

Actif depuis la fin des années 90, Acne a défoncé les 5 boroughs de New York à coups de tags et de throw ups en compagnie de Cecs. Pour étancher sa soif de bombing, il n'a pas hésiter à parcourir les États-Unis d'Est en Ouest et l'Europe pour trouver de nouveaux spots à peindre.

Acne-03-511

« A l'âge de 12 ans, j'ai commencé à faire l'école buissonnière pour skater. J'allais sur le spot de Brooklyn Banks et j'observais régulièrement les trains passer. Je me suis mis à passer mon temps dans le centre ville et à voir les mêmes tags un peu partout.[…] Il y a une liste interminable de writers qui ont énormément peint et qui mérite une attention particulière. A cette époque, le graffiti était omniprésent à New York. »

« A un moment donné, je me suis rendu compte que c'était devenu une manière de vivre à part entière. Je me réveillais tous les matins en pensant à ce que je devais voler pour peindre ou payer mon loyer. Je me suis laissé porter longtemps avant de réaliser que le graffiti avait pris le dessus sur le reste de ma vie.[…] Le tag est ce qu'il y a de plus important. Ensuite viennent les throw ups, les straight letters et les pièces en couleurs. Je vois toujours le graffiti de cette manière. Mais de nos jours, les gamins ne le comprennent pas. Le style en premier, la quantité suit. Deviens bon et ensuite, défonce les rues. »

« A l'époque, les writers peignaient dans tous les quartiers de New York. Je ne pense pas que ce soit encore physiquement possible, il est fort probable de se faire serrer et tout est buffé très vite. Pour Cecs et moi, il s'agissait d'être partout. Je volais une caisse et on se baladait pour trouver des spots. Si je ne pouvais pas en trouver, on trouvait un autre moyen. On adorait faire des spots improbables ou les gens se demandaient ce qu'on était venu foutre dans le coin. »

Acne-02-511

« A la base, on s'est concentré sur tous les quartiers de New York à l'aide d'un plan. J'ai rencontré des writers d'autres villes, ce qui m'a donné envie de voyager. D'abord du côté de New York, Philadelphie, Baltimore, Washington, Boston puis Oakland, San Francisco, Detroit. J'ai passé beaucoup de temps dans ces villes. C'est devenu mon objectif principal, être partout et en faire le plus possible. »

Acne-04-511

L'intégralité de l'interview est à lire en anglais ici.

Un commentaire

  1. Street cred quand tu nous tiens... le

    Eh ben il en a fait du chemin depuis ses 12 piges ou il était en street survival mode juste avant de voler des street cars pour aller taper ses street spots trop ouf et pour finir on le retrouve à paris…mort de rire les gars ne savent plus quoi inventer pour palier à leur style pompé 1000 fois. PS : pour un va d’alerte en galère depuis ses 12 ans voleur de voitures il rempli quand même très proprement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>