Kurla Boys, trainsurfers à la vie à la mort

Kurla boys, trainsurfers à la vie à la mort-01-511

Circuler dans les trains de banlieue indiens relève de l'exploit, les wagons sont systématiquement blindés de monde et il n'est pas rare de voir des passagers ouvrir les portes des wagons pour gagner un peu d'espace. Certains en ont fait une spécialité, comme ce crew de jeunes trainsurfers originaires de la banlieue de Bombay, qui s'offre de larges doses d'adrénaline quotidienne.

Le documentariste américain, Adrien Cothier, assisté d'un interprète, a filmé et rencontré les Kurla boys dans leur jeu dangereux du chat et de la souris avec une police locale qui n'apprécie pas du tout ces comportement anti-sociaux…

« Quand tu es dans le train, tu ne dois pas te précipiter et garder la tête froide, si tu es tendu, ton esprit est distrait. Tu ne te rends pas compte qu'un pylône approche, et tu finis par te le prendre. »

Kurla boys, trainsurfers à la vie à la mort-02-511

« Le public nous déteste. Quand on fait des cascades, ça rend fous les passagers du wagon qui se plaignent à la police. On flippe vraiment de la police. Ils n'hésitent pas à nous tabasser, jusqu'à la mort parfois. Une nuit, ils ont attrapé 2 d'entre nous avant de les frapper avec des bâtons en bambou. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>