Jolee, du graffiti vandale au féminin

Jolee-02-511

Le graffiti vandale sur matériel roulant est loin d'être réservés aux mecs, et Jolee l'a prouvé à maintes reprises. Défiant le machisme ambiant, elle n'était pas la dernière à peindre le métro parisien (sans négliger les systèmes européens) au tournant des années 2000, en compagnie des ADK.

Jolee-01-511

En plus des trains et des métros, Jolee peignait régulièrement des stations.

Désormais mère et rangée des camions, elle publie quelques-unes de ses archives sur son compte Instagram, tout en continuant à peindre des murs, tranquille.

Jolee-03-511

Un commentaire

  1. Papa le

    > Défiant le machisme ambiant,

    Les seuls obstacles empêchant les filles de peindre des métros sont exactement les mêmes que pour les garçons : les mesures de sécurité et le manque de volonté. Il n’y a aucun machisme là-dedans, ambiant ou explicite.