Murs et camions de Disek

Disek-03-511

Après un break de quelques années, Disek reprend du service dans les rues de Paris. Il peint régulièrement des murs et des camions dans la capitale, tout en trouvant le temps de se rendre au Brésil, en Thaïlande, en Malaisie, en Allemagne pour assouvir sa soif de peinture.

Disek, 2004

Disek, 2004

« A l'évocation de mon alias Disek, je pense à une scène de crime, avec beaucoup de sang, comme une énorme tache de peinture. Ça va avec l'idée de salir un spot. Depuis j'ai changé d'avis mais pas de nom. »

« Quand je suis arrivé à Paris, j'ai commencé à faire des tags pour dire que j'existais, pour rompre la solitude dans une grande ville. »

« Pour moi, le graffiti est illégal, si ce n'est pas le cas, c'est de la peinture. Mais j'aime les 2. Je ne fais pas les choses pour être un vrai, mais parce que j'aime bien le faire. Le graffiti, ce n'est pas vraiment de l'art, ni du vandalisme, c'est plus une manière de vivre. »

« Je peins avec ce que je trouve. Je voyage pas mal et je suis toujours content de trouver de la peinture en bombe même si elle n'est pas de bonne qualité, c'est un bon exercice pour revenir aux bases. »

Source : 123graffiti

2 commentaires

  1. pedro le

    lourd

  2. c130 le

    ahh enfin de belles pieces!! du lourd