Donald Trump le long du périph à Toulouse

Donald Trump Toulouse-02-511

Le long du périphérique toulousain, Snake s'est octroyé depuis quelques temps un mur de 40 mètres de long sur 4 mètres de haut, un spot parfait pour ses blocks letters gigantesques.

Intéressé par l'actu et l'imminence des élections américaines (Snake a finalisé le mur le 2 Novembre 2016, une semaine avant le résultat des élections américaines), le writer s'est servi de ce mur comme d'une tribune politique, consacré au candidat républicain, désormais 45ème président des États-Unis, Donald Trump.

« Afin de ne pas oublier l'esprit originel contestataire du graffiti, j'ai choisi cette fois de travailler sur l'actualité politique du moment. Monsieur Trump m'est apparu comme une évidence pour composer une satire sur la symbolique, tout en gardant l'esprit des fondations du Graffiti, a travers ce block letter. »
-Snake

« Donald Trump offre tous les ingrédients pour être caricaturé, tant physiquement que politiquement. C'est un chien qui aboie. »
-Snake

« Je considère que Trump est un clown. Et ce chapeau de bouffon est un symbole plus fort que de lui coller un nez rouge. »
-Snake

Suite à la surprise du résultat des élections, Snake a déclaré, en guise d'avertissement aux électeurs français :

« Malheureusement pour moi, j'ai flairé quelque chose. Finalement les américains savent nous montrer que tout est possible dans la vie, même le pire ! Les français sont prévenus pour 2017. »

Source : La Dépêche

3 commentaires

  1. DavidGeurta le

    C est bien de faire de lui un bouffon…Mais en attendant ça lui fait de la pub à cet enculé Bravo 😉

  2. Papa le

    > Afin de ne pas oublier l’esprit originel contestataire du graffiti

    Pas besoin de lire plus loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>