De New York à Bristol, Hoacs explore son lettrage

Hoacs-02-511

Originaire du Queens, Hoacs explore toutes les possibilités de son lettrage sur chaque mur qu'il peint. Il multiplie les combinaisons de couleurs en compagnie de Soten, Merlot, Amuse de New York à Belfast en passant par Miami et Chicago.

« A New York, le buff est très actif, le seul moyen d'avoir une peinture qui reste, c'est de peindre dans des spots légaux. »
-Hoacs

Hoacs-03-511

« La situation est assez dingue à Brooklyn, on passe d'un bloc bien ghetto à un quartier hipster avec des magasins bio, le contraste est saisissant. Mais le plus il y a de hipsters, et le plus il y a de murs à peindre, je ne sais pas si c'est un bon équilibre mais je m'en fous à partir du moment ou j'ai des spots à peindre. »
-Hoacs

Hoacs-04-511

Source : MTN-World

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>