Inti, cosmos & religion

Intin nouveaux murs-511

Invité au festival Back To School en Chine, l'artiste chilien Inti a peint la façade d'une école à Tai Ping dans la province d'Hunan, inspiré par l'apparition de l'astronomie en Chine il y a près de 4000 ans.

Intin nouveaux murs-01-511

« Depuis les débuts de l'astronomie en Chine, il y a 4000 ans, jusqu'à aujourd'hui avec les mathématiques modernes, nous observons l'univers en tentant de déchiffrer un ordre cosmique qui nous gouverne. Convaincu de l'existence d'un univers déterministe, on cherche l'existence de certaines lois et/ou d'une Divinité qui font que les choses se produisent de manière prévisible. Alors que les lois de la physique fonctionnent dans notre vie quotidienne, plus nous en apprenons sur l'univers, plus il apparait évident que notre connaissance est extrêmement réduite et qu'il y a une limite évidente à la connaissance humaine. Cela nous laisse dans un univers gouverné par le hasard, ou les mathématiques constituent un ensemble limité d'outils pour tenter de comprendre l'univers. »
-Inti

Animé de questions philosophiques comme, l'existence de Dieu, la Transcendance, Inti a aussi peint une série de Madones à Marseille, Paris et Lisbonne, une série intitulée Madre Secular dans lesquelles l'image sacrée de la femme est extraite de tout contexte religieux.

La Madre Secular, Marseille

La Madre Secular, Marseille, 2016

La Madre Secular, Paris, 2016

La Madre Secular, Paris, 2016

La Madre Secular, Lisbonne, 2016

La Madre Secular, Lisbonne, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>