Crowdfunding: soutenez le film Star

Soutenez le film Star-511

Fruit de quatre années de travail, le 1er long métrage de fiction de Marc-Aurèle Vecchione, intitulé Star, a la fraicheur, l'énergie et la liberté des films réalisés dans l'urgence, hors système.

L'autoproduction du film fait corps avec le sujet du film et les messages qu'il porte. Cette économie de moyens, assumée, résonne en effet avec l'essence du graffiti, un art spontané qui appelle au système D tout en puisant son énergie créative dans les limites de la légalité. Avec son expérience du documentaire, Marc-Aurèle Vecchione s'est immergé au sein d'une bande d'artistes, des comédiens non professionnels, transformant leur terrain d'expression, la rue, en son principal décor. En peignant sans artifices la réalité des galeries et montrant ainsi qu'un autre regard sur le monde de l'art est possible, il fait écho à une jeunesse révoltée qui rejette les codes du star-system presque autant qu'elle les idolâtre et les exploite. Les conditions du tournage, étalé sur deux ans, ont ainsi permis au réalisateur de mêler le fond et la forme avec un réalisme brut, parfois brutal, au plus proche du geste pulsionnel des artistes graffeurs.

Soutenez le film Star-02-511

Le film Star, aujourd'hui en fin de montage, est le résultat d'une aventure humaine. Il a été produit par une bande de potes avec des fonds privés à 99%. Trois ans de travail pour un tournage qui les a emmenés de Paris à Rome. Aujourd'hui, le film est fini d'un point de vue de la forme mais il est indispensable de passer par la postproduction et la distribution. Pour intégrer le circuit de la distribution française, il faut s'acquitter de différentes charges fiscales afin d'obtenir un visa d'exploitation, la clé pour que film soit à l'affiche des salles de cinéma.

« Faire un film est un combat, et parvenir à le mener avec la liberté la plus totale n'en rend l'issue que plus belle. Cette philosophie a façonné ma vision du cinéma. C'est Sylvester Stallone qui se bat pour incarner Rocky Balboa, et finit par remporter l'Oscar avec un film à petit budget tourné en moins d'un mois. Ce sont les films qui, à l'image des Nuit Fauves (Cyril Collard, 1992) ou de Pusher (Nicolas Winding Refn, 1996), ont su capter avec un réalisme audacieux l'esprit d'une génération, d'une jeunesse en perdition, dont les dérives portent en elles les germes d'une contre culture. Des films comme Kids (Larry Clarke, 1995), qui ont su mettre le doigt sur des thèmes sociaux à l'actualité brûlante que nos sociétés moralisatrices refusent de voir. Des films qui frappent là où il faut. »
-Marc Aurèle Vecchione

Marc-Aurèle Vecchione alias Orel GT, Paris, 1990.

Marc-Aurèle Vecchione alias Orel GT, Paris, 1990.

 

« Star est un héros de ma génération, celle des années 1980. Sans dieu ni loi, prêt à toutes les aventures, il se bat pour exister à travers sa passion, le graffiti. A son image, ce désir mêlé d'adrénaline et de liberté a guidé ma jeunesse. Lorsque la vague du hip-hop a déferlé sur la France, ma bande et moi nous sommes jetés sur toutes ses disciplines, autant d'armes au service de nos pulsions artistiques. Passionné par le dessin, je me suis emparé de la bombe de peinture. Avec ma bande, nous étions dans l'action. Nous nous créions notre fiction en défiant l'ordinaire, en repoussant sans cesse nos limites. Comme Romain, nous cherchions notre place et avions tous des rêves de stars. »
-Marc Aurèle Vecchione

Soutenez le film Star-03-511

Pour faire partie de cette grande aventure, un financement participatif est organisé pour recueillir 40.000 euros. Cette somme servira à payer la fin des salaires des comédiens et de l'équipe technique ainsi que les frais liés à la post-production (montage, étalonnage), la communication du film et la diffusion du projet.

« Ce film s'est fait comme un graff, d'une façon illégale. Nous n'avions pas d'autres choix que de prendre cette voie pour que ce film voit le jour. Certaines scènes du film n'auraient pas pu être réalisées sans ce parti pris. Le film parle d'une génération, d'un mouvement. Nous n'avons pas peur de dire que ce film est une œuvre patrimoniale au même titre que le film Wild Style ou le livre Spray Can Art. »
-Marc Aurèle Vecchione

Dans cette vidéo, le réalisateur, Marc-Aurèle Vecchione, présente la campagne de crowdfunding ainsi que les différentes contreparties reçues en fonction des contributions.

Soutenez le film Star-04-511

Aux goodies classiques comme les bombes, les marqueurs et les t-shirts s'ajoutent des contreparties marrantes et originales : des tatoos réalisés par Kaves et Orel et surtout, une séance de strip-tease à domicile d'un des acteurs, Sari GT, qui joue le rôle de Clash.

Ces 2 teasers donnent un avant-gout du film :

Le 1er teaser :

Le 2ème teaser :

Un commentaire

  1. E-schkoun le

    J’ai cru voir passer un gros minet 😉